Charleroi Remplacer Xavier Thiry par Lardin a été mûrement réfléchi à Solre

C’est avec quelques jours d’avance que le président solrézien Olivier Müller a été forcé de communiquer.

"Si la décision d’arrêter notre collaboration avec Thiry a été prise au début du week-end pascal, et cela de commun accord, nous avions convenu d’attendre cette fin de semaine pour prévenir tout le monde", entamait un président Müller semblant par ailleurs résigné à la culbute en P1 : "Cela ne constituera certainement pas une catastrophe mais les circonstances dans lesquelles cela se passe me laissent parfois songeur…"

Ainsi donc il a été décidé de préparer rapidement l’avenir : "Le délai demandé par Xavier Thiry ne nous convenait que moyennement. Nous étions parfaitement conscients que notre entraîneur voulait attendre d’éventuelles propositions mais nous ne pouvions pas nous permettre d’attendre. Le profil de notre gardien et vice-capitaine, Johan Lardin, correspondait parfaitement à ce que nous cherchions pour le poste : un garçon imprégné des valeurs et de la mentalité du club, et preuve en a été apportée en jeunes, d’une compétence footballistique incontestable. Après avoir d’abord refusé, il a réfléchi à notre proposition."

Quant à l’avenir, c’est sur un plan de 3 ans que le retour en compétitions ACCF a été établi. Sportivement, tout le monde ne sera pas convié à rester car les dirigeants ont été déçus par certains. Sur le plan structurel, les installations du Zoning sont promises à un profond lifting.

Reste la solution du maintien et d’un incroyable revirement de situation…