Charleroi

L’expression « le malheur des uns fait le bonheur des autres » a pris tout son sens, dans la journée d’hier. Entre spéculations, effets d’annonce, partage d’informations, les supporters ne savaient plus à quel saint se vouer. Dans l’œil du cyclone, le Lierse vivrait ses dernières heures. Mais l’information n’est pas encore confirmée. Chronique d’un mort annoncée…

Ce matin, Het Nieuwsblad a écrit que David Nakhid ne reprendrait pas le matricule 30. Dans de telles conditions, le sauvetage du Lierse est plus que compromis. Pour rappel, le club doit présenter son dossier de licence devant la CBAS (la Cour Belge d'Arbitrage du Sport), aujourd'hui. S'il ne montre pas patte blanche, le club serait alors rétrogradé en D2 amateurs.

Ce qui pourrait faire les affaires de Châtelet (D1 amateurs). Dans le cas qui nous occupe, les Loups ne devraient pas participer aux barrages. "Si l'information est avérée, le club serait sauvé", lance Jean-Pol Bastin, le secrétaire des Châtelettains. "Je dois me rendre à Bruxelles pour le tirage au sort du Tour final. Je devais en savoir plus dans quelques heures."

Au cours de cette organisation, c'est d'ailleurs une boule "barragiste de D1 amateurs" qui a été placée dans le pot. Selon l'avenir du Lierse, il s'agira de Châtelet ou Hamme. Le 13/05, ce barragiste recevra la visite de Sint-Eloois Winkel. Le match retour est prévu le 17 mai. Pour la finale, c'est le vainqueur des matches qui nous occupent qui recevra le rescapé de l'autre tableau (Mandel-Izegem, Liège ou La Louvière), le 20 mai. La finale retour est prévue le 27 mai.

Dans tout cela, il y a également encore le cas de Virton. « Qui a une réunion devant le CBAS demain matin. Le Lierse doit se présenter devant la Fédération, ce lundi à 17h, pour sa part. Il n’y aura pas de communication officielle, avant demain. »

Tout cela fait beaucoup de conditionnel. Les clubs pourraient être fixés demain. J.De.