Charleroi Deuxième défaite en trois rencontres : le bilan n’est pas bon

Décidément, le ballon ne roule pas pour Monceau en ce début de championnat. Ce dimanche à Péruwelz, les hommes de Valéry Andreev auraient dû ouvrir le score avant la mi-temps. Mais c’est le scénario catastrophe qui s’est produit.

Dès la 10e, Miceli y allait d’une reprise des 40 mètres. Avancé, Montuelle devait reculer pour dévier le cuir de justesse. Un peu plus tard, Lambert butait sur le portier péruwelzien. Le ballon revenait vers Giraudon, qui plaçait au-dessus. Très remuant sur son flanc, Swen tentait aussi sa chance, sans succès. Péruwelz n’était pour ainsi dire pas dangereux.

Le problème , c’est que Monceau allait baisser de rythme au retour des vestiaires. De la tête, Dor donnait déjà un premier avertissement sur corner à la 50e. Et un bon quart d’heure plus tard, toujours sur corner et encore de la tête, le même Dor ouvrait le score. Monceau n’allait jamais s’en remettre.

À l’issue de la rencontre, Valéry Andreev analysait lucidement ce match. "Vous l’avez vu comme moi, nous aurions dû tuer le match en première période. Nous avons mis la pression d’entrée sur cette équipe, en jouant haut. En deuxième mi-temps, physiquement, nous avons baissé de niveau. Je connais les qualités de Péruwelz sur les phases arrêtées et j’avais prévenu mes joueurs. Or, nous nous faisons prendre sur un corner alors que pour le reste, Péruwelz n’a pas été vraiment dangereux. Le gros souci actuel, que nous pouvons constater depuis cinq ou six matches, c’est que nous n’arrivons pas à marquer facilement."

Péruwelz : Montuelle, Descamps, Herpin, Abidellah (56e Weynants), Muratore, Martinod (87e Galofaro), Guelton, Dor, Dacquin, Dassonville, Delitte (74e Saval).

Monceau : Lazitch, Miceli, Patris, Lambert, Carbone (51e Kruys), Giraudon (74e Midulla), Befahy, Gnakpa, Swen (63e Courtin Silva), Steens, Butkovics.

Arbitre : M. Benkahla.

Avertissements : Weynants, Muratore, Lambert, Swen.

Le but : 68e Dor (1-0).