Charleroi Le Carolo revient des États-Unis où il a combiné tennis et études

Lors de l’été 2014, Simon Stevens partait aux États-Unis, dans l’état de l’Oregon plus exactement, pour y combiner études et tennis. Quatre ans plus tard, le voilà de retour définitivement sur le sol belge avec son diplôme de Sciences sociales (orientations business et études des médias) en poche ! "À 18 ans, je ne savais pas quoi faire. Soit je poursuivais des études, soit je me lançais à fond dans le tennis, mais je savais au fond de moi que je n’étais peut-être pas assez bon pour devenir pro. De plus, cela a un coût élevé. Me rendre aux États-Unis me permettait d’apprendre l’anglais, de faire des études sans devoir choisir une option directement, de continuer à pratiquer mon sport et d’avoir une vie sociale plus active. À l’époque, tout mon monde tournait uniquement autour du tennis et j’avais besoin d’autre chose."

Simon a adoré l’expérience. "Tout était génial. La vie sur place, les gens rencontrés là-bas. Et niveau tennis, c’était super aussi. J’ai joué les championnats interuniversitaires. Le niveau était vraiment très élevé ! Franchement, je recommande à tout le monde de faire comme moi ! On en revient changé et on apprend énormément sur soi-même."

De retour en Belgique, le Carolo va maintenant remonter sur les courts des tournois du Belgian Circuit. "Je sors de blessure et n’ai repris les entraînements que depuis peu. Si ça se passe bien, je jouerai des tournois en août en espérant rester série A."

Il va aussi reprendre des études d’éducation physique et donner des cours de tennis dans l’école de tennis de Jacques Leriche à Mons.