Sport régional L'ex-Calaminois va retrouver ses anciennes couleurs ce week-end avec Solières

"Fayssal ? Je le décrirais comme un numéro 10 sachant aussi jouer comme back droit", note Gaëtan Gerstmans, son ancien équipier passé par La Calamine et Solières. "Il est tellement polyvalent que, des fois, un coach peut voir cet atout comme un défaut. Mais il est tellement courageux et travailleur qu’il est excellent, peu importe la fonction qui lui est accordée."

"Casé, ce n’est pas un tendre sur le plan physique", embraye Fayssal Bourard. "On a reçu 11 jours de congé avant d’avoir une séance quotidienne depuis 10 jours. Une chose est presque assurée : on devrait tenir la route physiquement !"

Une préparation hivernale que Philippe Caserini aime à prodiguer en… été. Elle sera bien utile au cours du second tour. À commencer par ce voyage à Kelmis, où Bourard a évolué trois saisons.

"Malgré le 4-1 à l’aller, La Calamine avait bien défendu. Mais il s’agit d’une équipe jeune qui laisse parfois des espaces. Cela semble compliqué pour eux cette saison, avec des soucis internes. Mais il y a toujours cette aura germanophone et cet esprit combatif. Il ne faut pas trop s’attarder à leur position et surtout ne pas les condamner !"

Après avoir achevé 2017 sur deux revers, Solières se doit de bien débuter l’année nouvelle. "D’autant plus qu’après ce match de reprise se profilent La Louvière, Liège et le RWDM ! Or on veut réaliser un second tour plus performant car Solières a plus d’ambition que l’an dernier. Je ne sais ce qu’il nous a manqué sur les deux derniers matches mais on a travaillé pour éviter que cela se reproduise."

S’il observe un groupe réceptif au message de Casé et généreux, Fayssal Bourard insiste. "On est encore en phase de repères. On sait les attentes du coach, pour qui le travail et l’esprit d’équipe sont des valeurs essentielles."

Mais, à Kelmis, pas question de tergiverser. "Je n’aime pas parler de point faible de mon ancienne équipe, mais mener rapidement sera plus qu’intéressant pour les déstabiliser mentalement."