Sport régional

Le matricule 4 organise ce vendredi soir une grande soirée de gala, afin de clôturer les festivités de son 125ème anniversaire.

Il profitera notamment de l’occasion pour dévoiler son « Hall of Fame », élu à la suite d’un vote effectué auprès des supporters liégeois, qui ont été appelés à élire deux personnalités marquantes du club pour chaque décennie depuis sa création en 1892. La décennie en cours (2010-2020) n’entrait donc pas en ligne de compte et 96 figures du matricule 4 ont été sélectionnées par un jury avant d’être soumises au vote : 24 d'entre elles ont été plébiscitées.

Nous avons pu obtenir, en exclusivité, la liste des lauréats de ce « Hall of Fame », qui seront mis à l’honneur dans le stade du RFC Liège et qui figurent également dans le livre « RFC Liégeois - retour vers le futur » qui vient d’être publié.

Parmi les joueurs, c’est, sans grande surprise, le génial meneur de jeu Edhem Sljivo qui a recueilli le plus de suffrages, alors que l’on retrouve logiquement les plus grands noms de l’histoire du club et qu’un certain Guillaume Gillet n’a pas été oublié par les fans.

Voici la liste complète (extraits du livre : « RFC Liégeois - retour vers le futur ») :

© dr

1892-1900

Robert Protin

1er champion du monde cycliste de l'histoire (1895), titre remporté à Cologne, champion de Belgique cycliste de 1891 à 1894. Fondateur du Liège Football Club.

Léon Lhoest

Dit « Trimpou », gardien de but de l’équipe championne de 1896, champion de Belgique cycliste 1888, 1889 et 1890, 2e de Liège-Bastogne-Liège 1892.

1901 – 1910

Joseph Lejeune

Fondateur du 1er cercle officiel de supporters en 1920 : le « Cercle des Supporters du Centre », du nom d’un café place Cockerill. Mission : organiser les déplacements.

Paul Putz

Footballeur du RFCL, président du club (1906), qui fit une carrière internationale dans l’arbitrage : arbitre national puis international : il fut retenu et siffla des rencontres aux Jeux Olympiques de 1920 et 1924. Il fut aussi président du Comité de football de l’Union belge.

1911-1920

Marcel "Lily" Evrard

Gardien de but mythique des 16 ans, gardien de l’équipe nationale en 1914. Aviateur pendant la guerre 14/18, mort au champ d’honneur. La « Marche du FC Liégeois » lui est dédiée.

Georges Remy

Georges Rémy, dit Georges Rem, est footballeur au FC Liégeois entre 1914 et 1918. C’est un ami de Georges Simenon. Il est journaliste à La Meuse et à La Wallonie et écrivain : « Benjamine Pougnotte et Casimir Dupiquet » sont ses best-sellers.

1921-1930

Oscar Flesch

Oscar Flesch est directeur de l’opulent Charbonnage d'Ans-Rocour et entre au Comité du FC Liégeois. Il devient rapidement Vice-président avec l'ambitieux projet de construire un stade pour le club. En 1920, il achète une propriété de 12 hectares. Le stade est inauguré le 28 août 1921 et peut accueillir 30 000 spectateurs. Et d’autres disciplines sportives.

Léon Rosper

Il a joué 16 saisons, de 1919 à 1935 soit 362 rencontres ! Il était un défenseur rugueux et faisait partie du célèbre « Mur de Rocour ». Une sélection en équipe nationale, seul rouge et bleu de l’entre-deux guerre à être sélectionné. Il avait été transféré du FC Ans. Il fut président de la Commission des jeunes du club jusqu’en 1980 !

1931 – 1940

Joseph "Alexis" Chantraine

Titulaire de 1919 à …1938, il a cumulé les sélections : 368 ! Il était un autre pilier du « Mur de Rocour » et fut sélectionné à la première Coupe du Monde de football à Montevideo. Vrai rouge et bleu, il prit des responsabilités comme administrateur du club, créa l’école des jeunes et entraina l’équipe première en 1946-1947. Il décède en 1987 à 86 ans !

Jean Loos

Il est né en 1913 et décédé le 25 juillet 2005 à Liège. Il a entraîné le Royal FC Liégeois pendant les années 1950. Avec lui, les Sang & Marine ont dominé le championnat de Belgique en étant champions en 1952 et 1953. C’est le résultat d’un travail exceptionnel qu’il a mené après-guerre dans l’Ecole des jeunes qu’il dirigea après-guerre. Résistant, il a été décoré de la Croix de Guerre et de la Croix des Évadés. Il a été comédien au Trocadéro.

1941- 1950

Louis Carré

Il entame sa carrière le 10 décembre 1943 par un match à Turnhout remporté 0-10, restera seize ans en équipe-fanion pour laquelle il jouera, comme milieu défensif, 402 matches. Surnommé « La panthère noire », toujours titulaire du plus grand nombre de sélections consécutives en équipe nationale: 50. Il a été Diable rouge à 56 reprises. Médaille d’or du Mérite sportif en 1955.

Pol Anoul

Transféré de Saint-Nicolas en 1942 en échange de …six joueurs. Joueur polyvalent, surnommé "l'homme de Colombes", en raison d'un but marqué contre la France le 17 octobre 1948 face à la France, au stade de Colombes (pour faire 3-2; score final : 3-3). 349 matches en rouge et bleu, 49 sélections nationales. Médaille d’argent du Mérite sportif en 1953.

1951-1960

Victor Wégria

Originaire de Fize-Fontaine, il démarre à dix-sept ans en équipe première en 54-55. Associé à Jean-Marie Letawe, il sera sacré quatre fois meilleur buteur du championnat (58-59; 59-60; 60-61; 62-63) record qui ne sera battu qu'en 1986 par Erwin Vandenbergh). Cinq fois international (deux buts marqués). Transféré ensuite au Standard, où il remporte la coupe de Belgique (1966).

Guy Delhasse

Gardien de but de l'équipe championne en 1952-1953; garde le but du RFC Liégeois pendant quinze ans. Grand artisan de la qualification du RFCL à Arsenal, en coupe des villes de foire, le 13 novembre 1963.

1961-1970

Yves Baré

312 fois aligné à l'arrière droit, en équipe première du RFC Liégeois, ce qui lui vaudra 21 sélections en équipe nationale, de 1961 à 1967. Terminera sa carrière au Beerschot, de 1970 à 1972, avec lequel il gagne la coupe de Belgique, en 1971, avant de devenir entraîneur, puis agent de joueurs.

Henri Depireux

Médian, a joué au RFC Liégeois de 1963 à 1968, avant de passer au Standard, avec lequel il est champion en 1969, 1970 et 1971; puis au RWDM, de 1971 à 1974, où il est aussi champion, avant de revenir au RFC Liégeois en 1975.

1971 – 1980

Jules George

Né en 1903, Jules George joue en équipes d'âge au RFC Liégeois, puis pratique l'aviron (champion de Belgique, il participera aux Jeux Olympiques de Paris en 1924). Sur le plan professionnel, il fait fortune dans la récupération et le traitement de vieux métaux. Il devient président du RFC Liégeois en 1971 et le restera jusqu'à sa mort en 1983. Ses années de présidence permettront au RFC Liégeois de survivre, et, juste avant de mourir, il recrutera Robert Waseige comme entraîneur, ouvrant la porte aux formidables années 80.

Paul Courant

Un des plus grands talents du club durant cette décennie: transféré en 1969 du RC Tirlemont, qu'il a aidé à monter de division III en division II, il s'impose très rapidement dans l'entrejeu du RFC Liégeois, pour lequel il jouera 209 matches et inscrira 34 buts, avant de passer au FC Brugeois en 1976, avec lequel il remportera un titre et une coupe de Belgique, mais jouera aussi une finale de coupe d'Europe des clubs champions contre Liverpool. Avait décroché la première de ses sélections internationales, en 1975, alors qu'il jouait toujours en rouge et bleu.

1981 – 1990

Edhem Sljivo

La perle rare, le médian arrivé de Sarajevo en 1978 est un des grands artisans du maintien du club à la fin des années 70, avant de quitter Liège en 1981 pour l'OGC Nice, puis le FC Cologne où ses prestations lui permettent d'être rappelé dans le noyau de l'équipe nationale yougoslave pour le Mondial espagnol de 1982. Revient au RFC Liégeois en 1983, et accompagne l'équipe au début de l'épopée des années 1980, avant d'être victime, le 17 décembre 1986, d'un grave accident de la route qui met fin à sa carrière. 193 matches, 43 buts !

Luc Ernes

Venu de la Villersoise en provinciale liégeoise, ce puissant ailier s'impose sur l'aile droite, où Robert Waseige fait de lui le complément de Willy Geurts puis de Zvonko Varga et de Nesbojsa Malbasa. Vainqueur de la coupe de Belgique, il dispute 420 matches et inscrit 90 buts de 1983 à 1993. Vainqueur de la coupe de Belgique en 1990, il est de toutes les campagnes européennes du RFC Liégeois. Surnommé « Pigeon » en raison de sa passion pour la colombophilie.

1991 – 2000

Zvonko Varga

Quand il débarque à Liège en provenance du Partizan Belgrade, en 1986, Zvonko Varga a l'air assez frêle pour succéder au puissant Willy Geurts à la pointe de l'attaque liégeoise: son redoutable jeu de tête fera vite taire tous les sceptiques, et, jusqu'en 1997, avec une parenthèse d'une saison à Seraing, il empilera 102 buts pour le RFC Liégeois. On retiendra notamment son but face à Benfica, le 26 octobre 1988, mais aussi les six buts empilés face au Beerschot.

Nebojsa Malbasa

Arrivé en 1987 en provenance du Dinamo Zagreb, Nebojsa Malbasa marque 21 clubs pour le RFC Liégeois dès sa première saison, et se classe ainsi troisième au classement des buteurs du championnat de Belgique. On retiendra de lui notamment le but victorieux de la finale de la coupe de Belgique, qu'il avait entamée sur le banc, face au Germinal Ekeren, le 19 mai 1990. Et aussi ses buts en coupe d'Europe, face au Benfica Lisbonne, le 26 octobre 1988 à Rocourt, puis le 9 novembre à Lisbonne, synonymes de qualification historique. (108 matches, 46 buts).

2001 – 2010

Robert Waseige

Le mage de Rocourt a considérablement marqué l’histoire du matricule 4. Après sa carrière de joueur, il a accompli des miracles sur le petit banc et c’est lui qui était aux commandes lors de l’épopée européenne de la fin des années ’80 ou quand notre club a remporté la Coupe de Belgique en 1990. Une légende sang et marine !

Guillaume Gillet

Formé à l’école des jeunes du club, c’est sous les couleurs du matricule 4 qu’il a fait ses premiers pas en équipe A avant de prendre son envol, sans jamais cesser de revendiquer son appartenance aux Sang et Marine. Et promettant d’y terminer sa carrière.