Liège Le joueur du Top 300 est le grand favori du 15.000 $ qui débute ce mardi. Yannick Reuter et Simon Beaupain sont les deux Liégeois du tableau final

Douze Belges figurent au tableau final du tournoi international de la province de Liège, un 15.000 $ sur terre battue qui débute ce mardi dès 11 h à Huy.

Le joueur le mieux classé est l’Allemand Jan Choinski (ATP 301), qui était encore 234e mondial en avril (il avait participé aux qualifications de Roland-Garros) et a disputé dimanche la finale du challenger de Meerbusch. Il a remporté neuf de ses dix derniers matches.

Les Belges les plus à même de s’opposer à lui sont l’Alostois Jonas Merckx (ATP 471), vainqueur d’un tournoi en Ukraine cette année, le Waterlootois Clément Geens (ATP 503), qui a gagné deux Futures en 2018 et est encore largement sous-classé ou encore l’Auvelaisien Romain Barbosa (ATP 547) qui reste sur une très grosse performance en finale à Coxyde, où il a battu l’Argentin Zukas, ex-14e mondial juniors.

Maxime Pauwels et Yannick Reuter sont également têtes de série mais leur (mé) forme actuelle ne permet pas de les considérer comme des outsiders potentiels.

Côté liégeois, outre Reuter, on suivra les prestations de Simon Beaupain, quart de finaliste la semaine dernière à Coxyde et qui a obtenu une wild card au même titre que les jeunes Guillaume Dermiens, Maxime Vandendooren et Louis Herman.

Ce mardi, l’affiche du jour opposera, à 17 h, Clément Geens au jeune Bruxellois Martin Van der Meerschen (18 ans), qui a pris ses premiers points ATP la semaine dernière à Coxyde, où il s’est hissé jusqu’en demi-finale.

Présence de Maxime Hamou, l’antistar de Roland-Garros 2017

 On note la présence dans le tableau du Français Maxime Hamou qui, l’an dernier, s’était rendu tristement célèbre à Roland-Garros en tentant d’embrasser une journaliste d’Eurosport. Il avait été exclu du tournoi et quelques mois plus tard, il avait révélé que, suite à cette affaire, des gens l’insultaient, lui coupaient la route et lui faisaient des doigts d’honneur. Mais Hamou, redescendu de la 239 e à la 761 e place mondiale, a-t-il véritablement retenu la leçon ? Pas sûr !

Quelques semaines après l’incident de la Porte d’Auteuil, Jonathan Eysseric révélait qu’au tournoi de Milan, Hamou s’était montré particulièrement imbuvable sur le terrain. Il disputera son premier match à Huy ce mardi (11 h) face à l’Irlandais Simon Carr.