Liège Ex-Tilleurien, le Richellois Grégory Perséo portera la tunique de Visé l’an prochain

La lutte pour le titre semble s’être réduite à un duel entre Tilleur et l’URSL Visé.

Grégory Perséo, passé par Tilleur, l’hôte de Richelle, son club actuel, aura aussi dans un coin de sa tête le fait qu’il jouera pour l’URSL Visé dès la saison prochaine…

"Si je suis plus motivé pour le match de ce week-end ? Quelque part, oui, car mon envie est de jouer à un niveau supérieur. Donc, si, en contrariant Tilleur, cela peut aider Visé à rejoindre la D2 amateur la saison prochaine, je suis demandeur."

Le n°92 richellois tient cependant à éviter toute ambiguïté. "Je donnerai tout comme à chaque fois. De toute façon, aider Visé passe par aider Richelle. Attention, je ne voudrais pas que mes propos soient mal interprétés : je veux gagner chaque match auquel je prends part, surtout si cela peut me permettre d’espérer un échelon plus haut dans quelques mois…"

Et les coéquipiers, l’ailier les motive-t-il ces derniers jours ? "Pas spécialement, ils connaissent ma future destination et sont au courant de mon ambition. Je leur dirai juste quelques mots avant le match, mais sans leur prendre la tête. Maintenant, s’ils peuvent m’aider à franchir un palier…"

En temps que spectateur… pas totalement neutre, comment voit-il le duel entre les deux (principaux) candidats au titre ? "On a en présence deux entités avec de gros noyaux et de multiples qualités de part et d’autre. Je pense que cela va vraiment se jouer jusqu’au dernier coup de sifflet de la dernière journée. En tout cas, aucune des deux ne craquera d’elle-même. Si cela se produit, c’est que leurs adversaires se seront montrés costauds."

Dans le clan local, Grégroy Perséo connaît quelques têtes. "Julian Fillieux est un bon ami qui jouait à… Visé quand j’y étais. Tout comme Gerstmans, une ou deux catégories au-dessus de moi. Puis, comme j’ai joué une saison à Cité Sport, je retrouverai Falcione, Andich, Crespin et Janin."

Emmanuel Thyssen