Liège Après trois saisons au RFC Liège, Axel Dheur rejoint l’ambitieux club de Tilleur, champion de D3 amateurs B

On l’imaginait déjà au Château Vert de Solières, mais c’est bien à Tilleur, récent champion de D3 amateurs, qu’Axel Dheur déposera son sac la saison prochaine.

Malgré l’intérêt de formations limbourgeoises, le médian offensif a été séduit par le discours du club de Buraufosse. "Dès les premiers contacts, j’ai senti une réelle volonté de m’attirer. J’ai également pu m’entretenir téléphoniquement avec Christophe Kinet et il m’a convaincu. Je sais que c’est un coach qui prône le beau football et j’ai vraiment besoin de retrouver du plaisir."

Car , après une première saison idyllique à Rocourt, la suite a été moins rose. "Au départ, tout a été parfait : j’ai inscrit 16 buts et j’ai livré un très bon championnat. Ma grave blessure encourue à La Calamine la saison suivante a tout bouleversé : j’ai été longtemps absent, avant d’éprouver des difficultés à retrouver le bon rythme", admet-il, avant de revenir sur sa relation avec Dante Brogno. "C’est du passé désormais, mais c’est vrai que cela me reste en travers de la gorge. On ne peut pas toujours être d’accord avec quelqu’un, mais j’aurais aimé que l’on mette tout à plat. J’ai sollicité une entrevue, mais Monsieur Brogno a décliné. C’est ainsi…"

Mais Axel Dheur veut surtout retenir le positif de son passage à Liège. "Je souhaite à tout joueur de foot de connaître un jour l’ambiance de Rocourt. Sentir 2.000 personnes au moins derrière l’équipe, c’est émouvant et ça transcende. Je n’avais jamais vécu cela. Certes, les supporters sont très exigeants, mais c’est compréhensible, étant donné les objectifs du club."

à Tilleur , il va retrouver Julien Meunier, qu’il a côtoyé lors de sa première saison au matricule 4, et sans doute davantage de quiétude. "Mais, pour un montant, Tilleur visera une place d’honneur et je vais évoluer dans un très chouette stade. C’est un club ambitieux, qui voit plus loin que le prochain championnat. Et puis, je me réjouis aussi de recroiser la route de Laurent Dethier. On a déjà évoqué ensemble les duels entre Tilleur et Visé…"