Liège

Rocourt a chanté, Rocourt a tremblé, Rocourt a vibré.

Ce match retour face à Mandel United contenait tous les ingrédients d'une vraie rencontre de tour final. Malgré l'avantage conséquent forgé dimanche dernier à Ingelmunster, les Sang et Marine ont dû attendre longtemps avant de véritablement pousser un "ouf'" de soulagement. Car un petit but des Flandriens aurait suffi pour faire souffler un réel vent de panique sur le chaudron liégeois...Dans les filets liégeois, Romain Matthys a sorti le match parfait. Et puis, l'incroyable Laurent Dethier, buteur masqué, a surgi avec sa rage caractéristique pour assommer définitivement une équipe adverse qui stigmatisait l'arbitrage, principalement après la nouvelle exclusion de son maître à jouer, le Français Sofiane Oumedjeber (qui a signé à Winkel en vue de la prochaine saison).

La communion qui a suivi la qualification fut à la hauteur des chants incessants des 3000 fans liégeois : magique à ce niveau de la hiérarchie belge.

Dante Brogno était un coach heureux au terme des débats. Fatigué et soulagé, mais heureux.

Dante, quels sont vos sentiments à l'issue de cette victoire compliquée ?

On a vu une formation de Mandel United qui a présenté un autre visage que chez elle, en exerçant un pressing haut. Je savais que c'était une bonne équipe et elle l'a démontré. Heureusement, nous sommes parvenus à neutraliser leurs points forts, notamment grâce au boulot accompli par Massa, en marquage sur le stratège adverse. Je suis conscient que l'on n'a pas vu un grand match de foot, mais nous sommes qualifiés et sans avoir encaissé le moindre but sur les deux manches. Cela signifie quelque chose.

Ce tour final est éreintant et ce match laissera encore des traces, cependant...

Effectivement, puisque nous perdons trois joueurs pour aller à Hamme ce dimanche : Carratta et Massa seront suspendus, alors que D'Ostilio déplore probablement un claquage. J'espère récupérer Giargiana, mais j'ai la chance de disposer d'un noyau compétitiif. Un garçon comme Teruel sera très important, par exemple, et je compte sur lui. Je tiens d'ailleurs à féliciter tout ce groupe, qui est solide et costaud. Chacun joue avec ses qualités, avant tout pour le bien du club. Je pense par exemple à Mombongo, qui ne marque pas ces derniers temps, mais qui est utile et pèse sur les défenses. Et puis, je perds trois joueurs, mais j'ai aussi un...ressuscité avec Dethier ! Ce garçon est à part. Sa mentalité est simplement exceptionnelle.

Comment allez-vous aborder ce dernier obstacle, face au Vigor Hamme ?

D'abord en laissant mes joueurs se reposer ce vendredi, avant de les retrouver samedi matin. On ira là pour faire un bon résultat dès l'aller, à l'image de notre affrontement à Ingelmunster. Si je préférais Hamme ou Winkel ? De toute façon, on ne choisit pas et on prend ce que l'on nous donne dans la vie... Hamme est une formation expérimentée et, à ce titre, l'absence de Carratta sera préjudiciable. Une finale ne se joue pas, elle se gagne, dit-on généralement, et je pense que nous sommes plus matures que la saison dernière.