Liège Le Hannutois Antoine Cloux a sauvé l’honneur provincial sur Aubel-Thimister-Stavelot.

Le survivant. Au terme de trois journées intenses, rythmées, chaudes, il fait partie des 57 coureurs (sur 167 partants) classés au général de ce 52 e Aubel-Thimister-Stavelot.

Une épreuve UCI, dominée par le double champion d’Europe junior Remco Evenepoel (professionnel chez Quick-Step à partir de janvier 2019), qui aura donc fait de sacrés dégâts au fil de son tracé ardennais d’une âpreté incontestable.

Y compris dans le contingent provincial, puisque Antoine Cloux a été l’unique Liégeois à rejoindre l’arrivée, dimanche au coeur de Stavelot. Le champion provincial Régis Christiaens (CC Chevigny) a jeté l’éponge dès vendredi, à Aubel, tandis que Alexandre Vaes (Davo), Julien Gaspard, Damien Lox, Simon Halleux et Tom Schyns (VC Ardennes) ont quitté la course dans la première moitié de l’ultime étape.

Dix-huitième dans la cité des Blancs Moussis, Cloux a terminé quarante-troisième au terme de l’épreuve. "J’espérais faire mieux au classement général", avoue le Hannutois, qui ambitionnait… un Top 10. "Mais j’ai perdu beaucoup de temps le premier jour à Aubel, où je n’avais vraiment pas de jambes. J’étais même content de simplement terminer pour pouvoir repartir le lendemain. Car je pensais être hors délai… J’ai fait le dernier tour à fond, en donnant tout ce que j’avais. Samedi, je me suis contenté de suivre le peloton."

C’est dimanche , lors de la journée la plus compliquée, qu’il a jeté toutes ses forces dans la bataille. "Je n’avais plus rien à perdre, après deux premiers jours pas flamboyants. Je me suis ainsi dit qu’il fallait tout donner, je n’avais pas le choix. Je ne voulais pas rester les trois jours dans le peloton à ne rien faire. Et je suis content que ça ait réussi", glisse Antoine Cloux. Dont l’esprit est désormais tourné vers la Philippe Gilbert Juniors du 2 septembre. Pour réussir un Top 10, cette fois ?