Liège

Les Rats se sont présentés et Raphaël Miceli a été honoré.

Comme de coutume, Hamoir avait fixé sa présentation au vendredi soir. Comme de coutume, le président Nicola Finocchio a lancé les petits discours. Comme d'habitude, il a évoqué l'année écoulée et l'avenir. "On voulait le top 5, on a terminé 5e, l'objectif avait donc été rempli. Ni plus ni moins. On ne change donc pas trop un effectif qui gagne, on a dès lors garder les mêmes en y ajoutant quelques améliorations.

Parmi celle-ci, on ne peut pas ne pas évoquer la venue de Mémé Tchité (debout au milieu sur la photo), l'ancien buteur du Standard, d'Anderlecht et de Bruges. Comme d'habitude, le président hamoirien a manié l'humour avec subtilité. "Je n'ose pas le dire... Ah, si on pouvait être champions ! On peut rêver, non ? Champion, oui mais on ne veut pas monter. Il faut rester correct tout de même", s'amusait le boss des bords du Néblon dont le club ne remplit pas les exigences demandées par l'Union Belge pour monter en D1 amateurs.

Club agréable, ce dernier base aussi sa réussite sur celle de son coach, présent depuis huit ans au club. "Si on en est là aujourd'hui, c'est grâce à lui. Grâce à Raphaël Miceli, notre coach qui m'a causé bien des soucis le jour où il est venu m'annoncer sa volonté de passer entraîneur : il fallait lui trouver un successeur. Je ne sais pas si on l'a déjà trouvé !"

Toujours est-il qu'un montage d'une dizaine de minutes, nourri d'images d'archives lorsque Miceli évoluait à Strasbourg, a ému le T1 condruzien qui ne s'attendait pas un tel cadeau.

Puissent ses joueurs, qui subiront 40 séances et 17 matches amicaux entre la reprise (le 17 juillet) et fin septembre, lui apporter un aussi beau présent en fin de saison...