Liège Waremme a deux joueurs en test, dont le milieu de terrain Elvis Masovic, un Liégeois rentré d’Allemagne cet été

Du côté du stade Leburton, les efforts consentis ont été légion cet été. Car Stéphane Demets ne badine pas plus avec la préparation qu’avec la discipline. "On est là où il faut être. On a bien bossé les plans physique et tactique défensive. Là, on peut se consacrer au volet tactique offensive."

Si certaines séances ont été réservées aux arrières et d’autres aux avants, le climat en est responsable. "On a adapté le programme en fonction de la chaleur. On a eu une charge de travail gérée avec intelligence, comme le prouve l’absence de blessure musculaire."

Mardi, le T1 hesbignon avait deux garçons en test : Elvis Masovic (milieu de terrain axial) et Mohammed Ali Boulerhcha (Standard, flanc gauche). "Le premier, après une semaine avec la P2, nous a rejoints depuis mercredi. Il m’a laissé bonne impression contre Richelle. Quant au second, il n’a que 17 ans et il reviendra encore la semaine prochaine. Ils ont un potentiel pour le futur, peut-être pas dans l’optique d’une place immédiate de titulaire."

Elvis Masovic, médian axial, revient de l’étranger. "De D6 allemande et de Kohlscheid exactement", précise celui qui est passé par Visé (2 ans), Alemania Aachen et le Standard ("six mois avec les U21 sous Alex Chteline").

Cette arrivée en Hesbaye, le Liégeois l’explique tout simplement. "Waremme me semblait simplement le meilleur projet pour moi en ce moment. C’est une équipe qui veut jouer. Puis, j’avais vraiment envie de revenir en Belgique."

S’il définit ses principaux atouts comme étant "une bonne qualité de passe, une frappe de qualité et certaines facilités en conservation de ballon", Elvis Masovic connaissait Antoine Deflandre. "J’ai joué deux matches avec la P2, je n’ai encore rien signé. Contre Richelle, cela a été compliqué, mais je crois avoir convaincu."