Liège Aywaille accueille ce samedi une journée réservée aux footeuses. Avec un duel au sommet entre le Standard et Dijon en guise de bouquet final

Du côté de la Porallée, ce sera, ce samedi, la fête du football féminin.

"Depuis toujours, Aywaille se veut un porte-parole du football féminin au niveau Ourthe-Amblève", signale Philippe Dodrimont, président de la section masculine des Aqualiens. "La victoire de l’équipe contre Stockay en coupe de Province (7-1) témoigne de l’élan de notre équipe féminine."

Dès lors, afin de témoigner un peu plus de l’importance du ballon rond, version féminine, le club organise une journée afin de permettre de découvrir ces dames, amoureuses du sport roi.

En lever de rideau (17 h), Aywaille affrontera le CS Salm, vainqueur de la coupe de Province du Luxembourg.

Quant au clou de la journée, il débutera sur le coup de 19 h avec une affiche entre le Standard Femina et l’équipe de Ligue 1 française du DFCO Dijon.

"Des animations entoureront ces rencontres et l’entrée est gratuite", précise Yolande Hennen, responsable de l’équipe féminine dont elle est à la base de la création. "Dès 11 h 30, des matches opposeront les filles du Standard (U10, U11 et U13) aux garçons d’Aywaille de ces catégories."

Présente dans le foot depuis près d’un demi-siècle ("j’ai commencé à jouer à 14 ans"), Yolande Hennen poursuit.

"Cette journée, en partenariat avec le Standard, vise à promouvoir le football féminin. Une telle organisation doit aussi permettre d’attirer des jeunes filles au foot."

Et les affiches annoncées sont alléchantes. "Une telle manifestation est valorisante pour la commune, la région et le club. Voir des formations comme le Standard et Dijon s’affronter doit susciter l’envie d’atteindre le haut niveau chez les jeunes filles."

Organisatrice de deux éditions du Foot Festival (ateliers destinés à attirer les jeunes filles au foot), la responsable termine par une notion pas toujours présente. "À Aywaille, on est gâtées. On n’y rencontre aucun souci de respect."