Liège Quatrièmes aux intercercles, ils font preuve d’une assiduité qui sert de moteur à une jeune génération prometteuse

Le club de Huy a terminé à la quatrième place des intercercles Masters francophones de première division. Un résultat très honorable dont Noël Ackaert, à la fois athlète et secrétaire du club, ne tire pourtant aucune fierté, pour deux raisons. "La première, c’est que, sans une erreur stratégique, nous aurions pu terminer troisièmes, voire deuxièmes", dit-il. "Nous avons en effet aligné Vincent Matoul (Top 20 aux 20 Km de Bruxelles) sur 1.500 m alors qu’il aurait pris davantage de points sur 3.000. Et la deuxième, c’est que la section Masters n’est pas particulièrement représentative du club, qui compte tout de même 300 membres, dont une bonne cinquantaine de jeunes."

Pas représentative, certes, mais assidue, voire exemplaire. "Nous avons un noyau dur de gens qui s’entraînent avec les autres groupes et c’est vrai que, pour les plus jeunes, il est encourageant de voir des aînés faire preuve d’autant de motivation."

Fondé avant la Deuxième Guerre mondiale, le club de Huy a su conserver des valeurs traditionnelles en y ajoutant, au fil des années, des compétences élevées au niveau des entraîneurs, qui sont pratiquement bénévoles, ce qui permet de maintenir les cotisations "au niveau le plus bas en Wallonie", le prix de celles-ci étant identique pour tout le monde, que l’on soit dernier d’un jogging ou sur le podium du Championnat de Belgique. "Nous comptons 17 groupes d’entraînement répartis en 3 sections : piste, stade et hors stade. Depuis quatre ans, nous avons en effet créé une section route qui nous permet de fédérer les amateurs de jogging. Nous organisons également des stages et ceux-ci portent leurs fruits puisque plusieurs de nos jeunes frappent aux portes de l’élite belge."