Liège

L'avant avait vu Liège « pour la deuxième fois »

Passé notamment par la Calamine, Hamoir, Roulers, Deinze, Fola Esch (l'an dernier) et Geel depuis cet été, Christophe Martin-Suarez, résident de Saint-Nicolas, accueille ce samedi ses amis et voisins de Tilleur.

Christophe, pourquoi avoir quitté Fola Esch, qui a joué contre Genk en Coupe d'Europe ?

« Les déplacements, seul, devaient trop lourds. Un an ainsi, c'était assez. J'avais envie de me rapprocher de chez moi, on a trouvé un accord à l'amiable.»

Pourquoi, alors, le choix de Geel (D1 amateur) ?

« Un peu par hasard. J'avais entendu qu'ils cherchaient un attaquant. Comme je les avais déjà rencontré il y a deux ans avant de signer mon contrat pro à Deinze, on s'est vu et on a trouvé une solution plaisant aux deux parties. »

Personne d'autre ne s'est montré intéressé par vos services ?

« J'ai vu Liège. Mais, pour la deuxième fois, cela ne s'est pas fait. Seraing, via Vincent Ciccarella, m'avait contacté il y a quelques années. Mais, aujourd'hui, Seraing est interdit de transfert. J'ai eu des touches en D2 amateur. Cependant, à 28 ans, j'avais l'ambition d'encore jouer en D1 amateur.»

Ce samedi, contre Tilleur, ce sera votre premier match officiel...

« Oui. De ce point de vue, Tilleur aura un petit avantage puisqu'ils ont déjà une rencontre officielle dans les jambes.»

Justement, vous étiez là contre Loyers. Quel type de match voyez-vous ?

« Nous avons une équipe regorgeant de qualités, avec des joueurs formés dans de bons clubs. Mais on est aussi fort jeune. Tout le contraire de Tilleur qui dispose d'énormément d'expérience. On peut dire qu'ils connaissent toutes les ficelles du métier et font preuve de malice, alors que, de notre côté, on est un peu naïf.»

Vu votre rang, vous officierez comme favori...

« On ne doit surtout pas prendre ce duel à la légère. Tilleur a déjà éliminé Deinze l'an dernier ! La victoire sur le fil, acquise par les Métallos contre Loyers, il ne faut pas trop en tenir compte. C'était leur entrée en matière et ils seront drôlement plus motivés contre nous, une formation de rang supérieur !»

D'autant plus que la physionomie du match risque de plus leur plaire...

« Contrairement à Loyers, on devra faire le jeu. Un style d'adversaire qui convient mieux aux qualités de Tilleur. Qui compte des combattants et des gars sachant aller au charbon.»

Tilleur, où vous connaissez la majorité des joueurs.

« En effet. Je connais Gerstmans de La Calamine, Fillieux de Verviers, Meunier, Crespin ou Ben Saida du futsal...»