Liège

Ce week-end, les splendides installations waremmiennes serviront à nouveau de cadre aux différentes finales de la Coupe de la Province de Liège. Pour l’occasion, André Brisbois et les siens ont déniché un parrain forçant tant l’admiration que le respect : Michel Renquin.

« Je sais d’où je viens et j’ai toujours été impressionné par le travail (souvent dans l’ombre) des bénévoles se battant pour la survie de leurs « petits » clubs », indique d’emblée l’ancien Diable Rouge, « Raison pour laquelle, j’ai de suite accepté cette proposition. A ce propos, je me réjouis déjà d’être présent à Waremme et de donner le coup d’envoi du duel opposant Warnant à Weywertz. »

Mais, avant d’aborder ce match au sommet, l’ensemble de ce rendez-vous annuel constituera un impressionnant coup de projecteur sur la richesse sportive et humaine du football provincial et de son arbitrage. Pour mieux s’en rendre compte, il suffit de prendre connaissance d’un programme (ci-dessus) s’étendant sur trois jours. Avec, en entame des festivités, la finale des réserves entre Fléron et Raeren/Eynatten, dès vendredi soir. Pas moins de cinq rencontres seront au menu du lendemain dont le bouquet final mettra aux prises Heusy et les Hautes Fagnes, en apothéose de l’Ergo Cup (P3/P4). Et quelque chose nous dit que l’on ne se fera pas de cadeaux…

Un prize-money de 17.000 €

Après une matinée dominicale réservée aux U19 et 17, les dames de Stockay et d’Aywaille prendront possession du synthétique hesbignon. De quoi mettre en appétit avant le choc entre Warnant (champion de P1) et Weywertz (remontant au sein de l’élite provinciale) afin de succéder à Visé au palmarès de la Jupiler Cup (P1/P2). Si les troupes du président Houssa partiront favorites logiques, elles devront tenir compte d’un rival germanophone terminant la saison sur les chapeaux de roue. Pour preuve, les hommes de Jean-Michel Ummels pourront compter sur l’appui de deux cars de supporters. Au moins.

« Au-delà du suspense engendré par ces confrontations, il ne faudrait pas oublier l’indéniable enjeu financier découlant de ces duels », insiste Jean Francotte prenant le relais de Henri Fonbonne à qui l’on souhaite un prompt rétablissement, « A titre d’exemple, le vainqueur de la Jupiler Cup empochera 5000 €* et le perdant, 4500*. En Ergo Cup, 3000* pour le 1er et 2500* pour son rival. » Voilà qui mérite sans conteste un dernier petit effort avant les vacances…

*Ces montants sont approximatifs et dépendront de l’assistance."


Le programme

  • Vendredi 1er juin : Fléron – Raeren/Eynatten (réserves, 18 h 30) et Richelle – Horion (vétérans, 20 h 30)
  • Samedi 2 juin : Aywaille – Aubel (U16, 10 h), Amblève – Cointe (U21, 12 h), Aywaille – US Liège (U15, 14 h 30), Elsaute – Fexhe-Fragnée (U14, 16 h 30) et Heusy – Hautes Fagnes (Ergo Cup, 18 h 30)
  • Dimanche 3 juin : Saive – Tilleur (U19, 10 h), FC Liège B – Tilleur (U17, 12 h), Stockay – Aywaille (dames, 14 h) et Warnant – Weywertz (Jupiler Cup, 16 h 30)