Liège Des prestations individuelles pour un excellent bilan collectif des Waremmiens aux Championnats de Belgique jeunes

Onze médailles (trois titres, cinq médailles d’argent et trois en bronze) glanées avec cinq nageurs inscrits, tel est le magnifique bilan de l’École de Natation de Waremme au terme des Championnats de Belgique de natation pour jeunes.

"C’est évidemment plus que positif même si, pour un entraîneur, c’est ce à quoi on aspire et qui nous motive", concède Ann Bonvoisin, coach principale du club.

Elise Petijean, Lily Caruso et Thomas Courbois, tous nés en 2005, se partagent les trophées. "La préparation, en stage à Fuerteventura (Esp), a été orientée sur le long et le quatre nages car ils sont trop jeunes pour les spécialiser dans un style ou une distance. Même si j’étais en droit d’espérer certaines performances de leur part, j’ai été subjuguée par leurs temps au 200 mètres papillon. Au-delà du classement, c’est la performance chronométrique et la gestion de la course qui ont retenu toute mon attention. Malheureusement, le 400 mètres nage libre peut être considéré comme un échec", explique-t-elle.

Trois nageurs qui présentent des similitudes mais aussi des divergences. "Les filles sont des bosseuses qui en redemandent tout le temps. Des éternelles insatisfaites de leurs entraînements, des perfectionnistes. Malheureusement, elles se mettent trop de pression lors des compétitions et ne parviennent pas à reproduire en course les prestations effectuées aux entraînements. Leurs performances ne reflètent pas leur investissement, leur travail. Lorsqu’elles réussiront à mieux gérer ce stress, elles réaliseront de grandes choses."

Et d’ajouter , au sujet de Thomas Courbois. "Il est tout à fait différent. Pour lui, la vie est belle ! Le stress et la pression sont des mots qui ne font pas partie de son vocabulaire. Mais lorsqu’il est dans l’eau, il a un très gros mental. Le nageur idéal serait un mélange des trois. (rires) Bref, ils ont encore une belle marge de progression devant eux."