Liège Après une dizaine de mois sur la touche, Nicolas Tossings est de retour à Stockay

319, c’est le nombre de jours qu’a passé Nicolas Tossings en dehors des terrains de foot. Sorti blessé le 27 août dernier après 40 minutes face à Verlaine, le milieu de Stockay a repris la préparation avec le groupe. "C’était très long" , admet-il.

Opéré au ligament croisé du genou droit deux mois et demi après sa blessure, la revalidation s’est déroulée sans aucun pépin. "Tout s’est bien passé. J’aurais peut-être pu reprendre avant le tour final ,mais j’ai préféré attendre d’être à 100 %", explique celui à qui le foot manquait. "Voir ses copains jouer alors que l’on doit se contenter d’une place dans la tribune, ce n’est pas agréable."

Si Nicolas Tossings est de retour aujourd’hui sur les terrains de la D3 amateurs, ce n’est pas uniquement grâce à lui. "Sans les kinés, je pense que je ne jouerais toujours pas. Par contre, c’est horrible de se dire qu’on est en train de souffrir chez le kiné pendant que nos amis sont à la buvette en train de boire", dit le joueur en riant.

"Horrible de souffrir chez le kiné pendant que mes équipiers sont à la buvette..."

Depuis son retour, Tossings a déjà joué deux fois 45 minutes en amical. "J’ai senti quelques raideurs et j’étais fatigué mais heureusement, rien au genou", souligne le médian, qui entend faire une grosse saison avec Stockay. "Nous avons raté la montée de justesse lors du dernier championnat. Cette fois, nous visons toujours le Top 5, mais l’esprit Stockay est toujours bien là avec un mélange de bons footballeurs et de gens qui savent faire la fête. Il faudra compter sur nous-même si nous ne savons pas ce que nos adversaires nous réservent."

À 24 ans, Nicolas Tossings a hésité avant de resigner chez les Rouge et Noir mais maintenant qu’il y est, il compte bien y rester. "Après la blessure, il a fallu que je retrouve la confiance. Si l’on monte, je serais bien tenté par une aventure en D2 amateurs avec le club. Il faut se dire que l’on va être champion. Le club le mérite car il est très ambitieux et les gens sont très corrects", raconte le professeur d’éducation physique.