Liège Des nouveaux projets, des affiliés en forte hausse : la mode est au padel

Un terrain de 10 x 20 m, une petite raquette fun, une formule en double gagnante et beaucoup de bonne humeur : voici sans aucun doute quelques ingrédients du succès grandissant de ce sport qui a débarqué dans notre pays dans les années 90, mais dont la véritable impulsion a été donnée bien plus récemment. L’association francophone de padel a ainsi vu le jour en avril 2015. "La notoriété du padel ne cesse de grandir. Nous comptons désormais plus de 5.000 pratiquants en Wallonie et beaucoup de jeunes s’y intéressent. Dès l’année prochaine, l’Adeps intégrera d’ailleurs le padel dans ses stages", se réjouit Philippe Cerfont, le très dynamique président de l’AF Padel.

Président, comment expliquez-vous l’engouement actuel ?

"Je pense que le padel se situe bien dans l’air de notre temps. C’est un sport d’accès facile et très ludique. Il permet de ressentir immédiatement des sensations et le fait qu’il soit toujours pratiqué en double implique d’emblée un côté amical et cordial. Au padel, on s’amuse directement et ce, à tous les âges, car les dimensions réduites du terrain sont également intéressantes pour les personnes plus âgées."