Liège

Le coach aqualien a prolongé et évoque l'avenir

Depuis quelques jours, le RFC Aywaille et le coach, Pascal Jacquemin, ont décidé de poursuivre l’aventure ensemble la saison prochaine. Une prolongation de contrat qui ravit le principal intéressé. "Oui, j’avais très envie de travailler dans la continuité. De plus, depuis mon arrivée, le club est en train de se restructurer, se porte mieux financièrement et, vu tous ces points positifs, il aurait été dommage de ne pas continuer ni de grandir ensemble."

Une évolution qui s’est construite progressivement, étape par étape. "La première saison, j’ai fait avec les joueurs que l’on avait mis à ma disposition. La seconde, on m’a laissé davantage de liberté dans les profils de recrutement pour construire un groupe correspondant à ma vision. Cela a porté ses fruits avec de meilleurs résultats, et les gens reviennent peu à peu. Il y a une sorte de renouveau ici qui m’a, encore une fois, donné envie de rester."

Pourtant, il y a quelques semaines, les voisins sprimontois ont contacté le coach aqualien en vue de la saison prochaine. Si cette proposition a flatté Pascal Jacquemin, elle ne l’a pas pour autant convaincu. "Comme je l’ai déjà souligné, il y avait la volonté de poursuivre à Aywaille et, en même temps, le projet de fusion entre Sprimont et Banneux n’était pas très clair car d’un côté, j’avais les dirigeants de Banneux avec qui je discutais qui me disaient que la fusion pouvait être considérée comme actée, et, d’un autre côté, j’entendais le président de Sprimont, Vincent Prégardien, qui disait que rien n’était encore fait. Et comme j’aime que les choses soient bien claires et nettes…"

Si le RFC Aywaille a soufflé un vent de fraîcheur cette saison en D3B amateurs, le club aqualien connaît un petit creux en ce moment. "Si nous prenons nos trois matches derniers sans victoire, il n’y en a qu’un qui fut moins bien. Car les deux autres, un manque de réalisme ou certaines décisions arbitrales nous ont été défavorables. Alors oui, au niveau mathématique, on peut considérer que nous avons un creux mais pas au niveau du jeu, de la manière. Et c’est ce que je veux avant tout, que mon équipe développe du beau jeu et qu’elle prenne du plaisir, comme moi."


Le tour final comme objectif

Même si les Aqualiens connaissent un creux, l’ambition grandit du côté du stade de la Porallée. Après avoir annoncé le maintien comme objectif, pour Pascal Jacquemin, l’ambition vient en gagnant. “Nous voulions en début de saison, assurer notre maintien le plus rapidement possible. C’est maintenant chose faite, ou presque. Mais personnellement, je veux toujours plus et en voyant là où nous nous trouvons à présent, il serait dommage de ne pas tout faire pour accrocher une participation au tour final.”

Un souhait qui deviendra un must la saison prochaine vu le profil des renforts recherchés. “Je veux un défenseur polyvalent, un flanc de chaque, un milieu et un attaquant. Tout ça pour avoir la possibilité de varier la tactique et pour avoir un effectif qui pourrait tenir la route un cran plus haut.”