Liège À l’aube d’une 4e saison consécutive en première nationale, Vincent Creppe se veut ambitieux mais raisonnable.

Même si le club avait dû attendre la fin de la défunte saison pour être mathématiquement rassuré sur son avenir, celui-ci entamera une quatrième saison parmi l’élite nationale avec plus de sérénité.

"Les dirigeants ont fait les efforts nécessaires pour conserver notre effectif (seul Julien Meunier a quitté le navire pour rejoindre l’union belge) tout en recrutant des joueurs qui apporteront un plus sportif. Des garçons comme Fabrice Papalino, Julien Hanssoule Stéphane Jeamart ou Maxime Hubeau ont une culture footballistique et une mentalité qui correspond à celle véhiculée par le club, explique Vincent Creppe, le coach flémallois. Même si comparaison n’est pas raison, je ne dis pas que nous serons forcément plus forts que l’année passée mais nous serons plus costauds. Je pourrai effectuer davantage de changements et de rotations sans affaiblir le cinq qui sera sur le parquet. Je reste lucide car on connait déjà les équipes qui, au terme de la saison, termineront dans la colonne de gauche. Nous n’avons pas les moyens financiers pour rivaliser avec plusieurs grosses armadas."

Cependant , l’ADLSAC Flémalle ne souhaite plus revivre une saison stressante. "Il y aura cinq équipes qui émargent de la deuxième nationale. Il sera important d’engendrer un maximum de points face à ces adversaires qui devront s’habituer au rythme beaucoup plus élevé."

La reprise du championnat est programmée le 7 septembre avec un déplacement, pour un derby, à IP Hannut. "Nous reprendrons les entraînements le 17 août et nous devrions être prêts. Elle vient un peu tôt dans la saison pour les spectateurs neutres. Pour nous, c’est une rencontre qui doit être jouée… comme les autres."