Liège En signant à Glons, Noa Dans ne s’attendait pas à perdre 0-40

Noa Dans (16 ans) n’avait plus joué au foot depuis l’âge de 9 ans, à Tilleur. Cette saison, il a décidé de rechausser les boots et s’est affilié à Glons. Il aurait dû évoluer en équipe d’âge mais comme il y avait trop peu de joueurs dans l’équipe B, on lui a demandé de rejoindre la P4.

Dimanche, il disputait son premier match. Un baptême du feu dont il se souviendra puisque son équipe a perdu… 0-40 contre Fléron B ! "Moralement, c’est un coup très dur, admet Noa. Nous avons tout de même eu l’une ou l’autre occasion mais Fléron était vraiment très fort. Notre attaquant nous a d’ailleurs dit que nous avions fait tout ce que nous avions pu. Il faut dire que nous n’étions que sept pour entamer le match. L’entraîneur nous avait dit de rester derrière et d’essayer de remonter le terrain tous ensemble."

À sept sur le terrain

Un entraîneur féminin, Aurélie Flamand, que la mésaventure ne fait visiblement pas rigoler. "Je ne ferai pas de commentaire là-dessus, il n’y a rien à dire. Les journalistes n’appellent que quand il y a des choses négatives. D’ailleurs, aucun de mes joueurs ne parlera."

Glons possède un groupe d’environ 37 joueurs à répartir entre son équipe A et B. Vacances, blessures, etc. permettaient au coach de compter sur dix joueurs avant ce match. "Trois ont soi-disant eu un accident", explique le coach de l’équipe adverse, Sébastien Monmart.

Fléron n’a pas levé le pied mais Sébastien Montulet se défend d’avoir voulu humilier l’adversaire. "J’ai dit aux joueurs de donner leur maximum sans pour autant faire les stars. Je respecte totalement cette équipe qui a fait l’effort de rester sur le terrain jusqu’au bout et qui a joué sans agressivité, mais ce n’était un match agréable pour personne."

"Je pense que le président les a forcés à jouer, poursuit le coach, triste de la situation du club adverse. Pas que pour eux mais aussi pour le football provincial. J’espère que ça n’arrivera plus car on ne doit pas être loin d’un record national."


Problèmes de gestion

Glons est un club qui éprouve manifestement des difficultés. La semaine dernière, son équipe A s’est inclinée 0-16 contre Juprelle. Quant à l’équipe B, elle avait déjà déclaré forfait la semaine dernière. L’entraîneuse de l’équipe B, Flamande, est aussi l’épouse du CQ et président, Max Monmart. Le club n’est pas labellisé par l’ACFF en matière de formation et, il y a deux ans, il avait cherché en vain un repreneur suite aux problèmes de santé de Guy Mellet, l’une des chevilles ouvrières du club.