Liège La Tunisienne que le club voulait transférer n’a pas (encore) obtenu ses papiers. Edo Delic cherche d’autres solutions

La préparation du Fémina Visé a repris et les élèves d’Edo Delic auront un premier test samedi (17 h) contre Lomme, une équipe de la banlieue lilloise. Le match, prévu le week-end dernier à Geleen, a été annulé, ce qui n’est pas pour déplaire à l’entraîneur.

"Il venait trop tôt, après quelques jours d’entraînement seulement, et nous risquions des blessures", dit-il. Or, le Fémina aura bien besoin de toutes ses plumes pour voler.

Maurine Racz et la gardienne Kim Van den Boorn sont parties. L’arrière devrait être remplacée par une internationale bulgare qui vient faire ses études à Maastricht et débarque le 15 août. Une autre Bulgare était venue pour rejoindre son copain, joueur de Beyne, mais elle s’est blessée avec son équipe nationale et on ne sait pas encore quand elle sera opérationnelle.

Mais le point qui tracasse le plus Edo Delic, c’est le poste de gardien. Visé avait transféré une Tunisienne qui devait poursuivre ses études en Belgique, mais elle n’a pas obtenu son baccalauréat et il faut maintenant lui trouver un travail pour qu’elle soit en ordre d’affiliation.

Comme ce ne sera sûrement pas le cas avant le début du championnat, le club cherche d’autres solutions. Il a, notamment, contacté une gardienne française de Toulouse qui veut faire ses études de kiné en Belgique, mais il faudra voir si elle est tirée au sort (il y a un quota pour le nombre d’étudiants étrangers).

En attendant, c’est Laura Martin qui joue et Visé a également transféré la gardienne de Bressoux, Raïssa Mutambay, mais ce sont des joueuses de la deuxième équipe.

Le championnat débute le 9 septembre par un match à Eynatten.