Liège Le lauréat de la Corrida de Wanzoul a pris son temps avant de placer une attaque fulgurante

À 32 ans, Quentin Poncelet, le coureur d’Hélécine, sait qu’il peut compter sur un excellent finish en course. C’était la première fois qu’il participait à la Corrida de Wanzoul et l’on peut dire que ça lui a bien réussi.

"Je voulais en être car c’est une course du Challenge Hesbignon. C’est toujours très relevé et la concurrence est rude. Ce genre de parcours sur route me convient bien. Je pars toujours lentement et j’observe. Quand je sens que c’est le moment, j’amorce ma remontée… Ici, j’avais Gert Theunis en ligne de mire et je savais que je pouvais le reprendre. Il a été surpris de me voir le passer et n’a pas réussi à s’accrocher. Prochaine course ? La Corrida de Limelette. Et puis, continuer ma préparation pour le marathon de Francfort où je vise un chrono en 2 h 45."

Gert Theunis n’aurait pas pu mieux faire… "Après le marathon de Rotterdam en avril, je n’avais plus la grande forme. Je participe aux interclubs pour mon club de Hannut et je sens que la condition revient peu à peu. Par contre, avec le boulot, j’ai bien moins de temps pour m’entraîner correctement. Je suis venu ici pour me tester. J’ai vraiment eu du mal en début de course car c’est parti très vite, mais j’ai quand même eu de bonnes sensations. Je me suis trouvé en tête de course entre le 7e et le 9e kilomètre et je n’ai pas vu Quentin revenir sur moi. J’ai été surpris dans cette deuxième partie de course. Et dans le final très accidenté, son explosivité et sa vitesse ont fait la différence ! Il m’a vraiment laissé sur place. Pour une fois que j’arrivais à prendre la mesure sur des habitués de l’ Hesbignon , cette deuxième place est un peu décevante."

Pour compléter l’info, sachez que c’est Vincent Mottoul qui a remporté le trail (ou jogging nature de 21 km). Il conserve sa première place au challenge.