Liège Sami Lahssaini, la pépite sérésienne, a joué ce mardi soir dans son futur stade…

Révélation de la saison qui s’achève sous le maillot des Métallos, le jeune médian a trouvé un accord avec le FC Metz à partir de janvier 2019. Malgré l’intérêt de formations comme le Sporting de Charleroi ou l’Antwerp, il a opéré un choix… évident. "Dans la continuité du partenariat qui unit Seraing et les Lorrains. C’était le meilleur choix pour moi. J’ai su par l’intermédiaire de mes agents que Metz me suivait depuis plusieurs mois", indique-t-il, alors que tout s’est accéléré pour lui. "Tout va très vite effectivement actuellement. Je ne pensais déjà pas jouer autant de rencontres durant ce championnat… J’ai pu disputer une belle saison et je dois remercier mon club et Christophe Grégoire pour leur confiance. J’ai beaucoup progressé au niveau de l’impact physique ou de mon placement. C’est aussi une belle revanche personnelle, puisque le Standard n’avait pas cru en moi il y a quelques années."

Ce mardi , malgré la défaite des siens (4-2), il a épaté la galerie en Lorraine, principalement au cours d’une première mi-temps de haut niveau, sous les yeux de toute la direction messine. Jeu en un temps, en perpétuel mouvement, avec le geste technique juste, Sami a rayonné, à l’instar d’ailleurs de ses partenaires, brillants durant le premier acte. "Metz, c’est un autre monde. Le stade est plus grand, l’environnement est impressionnant… mais on s’y fait vite. Je suis content de ma prestation et j’espère avoir montré aux dirigeants qu’ils ne se sont pas trompés à mon égard."

Si l’accord existe, ses modalités ne sont pas encore tout à fait définies. "On fera le point en janvier prochain en fonction de l’évolution de la saison. Il est possible que je termine le championnat avec Seraing ou que j’aille de suite en France. Mon ambition, c’est avant tout de jouer. J’en ai besoin pour m’épanouir."

À 19 ans, Sami est déjà très mature et prêt à faire le grand saut. Dans quelques mois ou un peu plus tard…