Liège Les Métallos ont livré une première période exécrable

Être éliminé aux penalties après avoir comblé un handicap de trois buts est râlant. Mais les Métallos n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes tant ils ont été pitoyables avant la pause (0-3) ! "On a connu un gros retard à l’allumage, concédait Christophe Grégoire. On a pris l’adversaire de haut et on a subi les événements pendant le premier acte. On a été invisibles dans le jeu. Cette mi-temps est une honte."

Deux changements , un but rapide de Gueye et une exclusion justifiée plus tard, le combat avait changé d’âme. Il n’y avait plus que les Sérésiens sur la pelouse, les visiteurs (dont Obin, ancien Métallo) apparaissaient carbonisés. Ce qui conduisait à une égalisation en une minute. "On a fait preuve de force mentale en passant du noir au blanc, on a été plus durs et on a amené de nombreux ballons dans le rectangle. J’espère que l’on a retenu la leçon : cette mentalité, elle doit être présente au coup d’envoi."

À la loterie des penalties, Mignon avait donné le ton en arrêtant le premier envoi de Deschilder. Mais ses équipiers ont foiré la séance.

Emmanuel Thyssen

Seraing : Mignon; Sambu, Pierrot, W. Faye, Bonemme; Cascio, Lahssaini, Al Badaoui (46e Mouhli), Deville (46e I. Faye), Kilota; Gueye.

Winkel : Dhoest; Oumedjeber M., Velghe, Obin, Verhooghe (84e Lambo); Lutun (84e Vanhaeren), Voskanian, Deschilder, Oumedjeber S., Youla (32e Dujardin); Munoz.

arbitre : M. Rojas.

avertissements : Pierrot, Gueye, Kilota, Dujardin.

Exclusion : 59e Oumedjeber S. (directe).

les buts : 15e Munoz (0-1), 34e Munoz (0-2), 42e Oumedjeber S. (0-3), 54e Gueye (1-3), 75e Mouhli (2-3), 76e I. Faye (3-3).