Liège

Le Fémina Visé connaît son adversaire au troisième tour de la Challenge Cup

Il s'agit du HC Holon, un club israélien dont on ne sait pas grand-chose, si ce n'est qu'il alignait trois Nigériannes la saison dernière et qu'il avait été éliminé par des Hongroises au premier tour de la coupe EHF. Le club a 46 ans et se définit, sur son site internet, comme "le plus grand d'Israël."

"Ce n'est pas le niveau sportif qui nous inquiète le plus", sourit Bernadette Vandenbergh, la secrétaire. "Le plus difficile n'est peut-être pas de gagner ce genre de match, c'est de l'organiser."

Si les filles sont encore prêtes à se déplacer en Israël, la direction du club n'en a aucune envie: c'est trop de responsabilités. Mais même si les deux clubs s'entendent pour jouer les deux matches à Visé, comme ce fut le cas il y a une dizaine d'années avec Maccabi, il faudra tenir compte de beaucoup de choses: la nourriture kasher, la sécurité...

"Les contacts, déjà, ne sont pas simples: ils sont encore moins professionnels que nous. La Coupe d'Europe devient très difficile à assumer. D'ailleurs, nous sommes le seul club belge inscrit, parce que notre président a insisté..."

Les matches auront lieu les 10-11 et 17-18 novembre. Avant cela, pas mal d'eau aura déjà coulé en Basse-Meuse, où les entraînements reprendront le 31 juillet, toujours sous la conduite d'Edo Delic. Au niveau des transferts, on ne note encore aucune arrivée. Kim Vandenborne (Hasselt) et Maureen Racz (Rennes) s'en vont.