Liège

L'arrière central refuse toute panique suite au stress de fin de match à Stockay.

Gaëtan Audoor a de l'expérience à revendre. Ce n'est donc pas le stress de fin de match à Stockay (retour des locaux de 0-3 à 2-3) qui tétanise le défenseur central. "C'était tendu, mais je n'ai pas eu trop peur. On ne peut rien envier à l'engouement de Stockay, à leur coup-franc d'extra-terrestre ou à leur frappe lobée magnifique. J'essaye, dans de tels moments, de rester rationnel : on a eu les occasions pour faire 2-4 ou 2-5."

Si son avenir est toujours incertain ("je ne suis pas pressé, ma priorité va à Visé et je ne vois pas pourquoi je partirai malgré quelques touches"), l'arrière central ne cède pas à la panique malgré la répétition de fin de matches difficiles. La plus scabreuse remontant à la visite de Verlaine dans la Cité de l'Oie. Où les Taureaux avaient comblé un triple handicap en fin de match pour arracher un 3-3. "Le groupe a bien évolué depuis ce retournement de situation. On a plus d'équilibre et gagné en solidité. A cette époque, on avait quelques joueurs pouvant se déconcentrer, pouvant ne plus être concernés durant quelques secondes. Et cela suffisait pour être mis en difficulté. Ce phénomène ne s'est pas produit à Stockay, le retour de nos hôtes est un concours de circonstances."

Plutôt que de s'attarder sur ce 'coup de chaud', Gaëtan Audoor préfère regarder vers le futur proche. "Il faut gagner impérativement le prochain match à la maison contre Couvin. Certains diminuent la difficulté de notre tâche par le fait de jouer à la maison ? Je préfère ne surtout pas me dire cela. Il faudra une concentration optimale, un engagement de tous les instants et une gestion intelligente pour franchir l'obstacle de Couvin."

Et si, finalement, les deux buts concédés étaient une bonne chose pour la suite du tour final ? Ils obligent les Mosans à ne pas planer, ce qui aurait peut-être été un peu le cas si le score, sévère, était resté de 0-3...