Luxembourg L’ancien triathlète pro a participé à la première édition de l’ECO Triathlon

Cela fait quatre ans qu’Axel Zeebroek n’avait plus participé au moindre triathlon. Certes, l’homme reste un sportif très actif avec des sorties à vélo ou encore la participation à des trails. Mais rares sont ceux qui pensaient le revoir un jour sur le triple effort. Pourtant, ce dimanche, on le retrouvait à Freux (Libramont) pour prendre le départ de l’ECO Batifer Triathlon.

"Je m’occupe de donner les entraînements de natation aux membres du club", explique Axel. "Et lorsqu’ils ont mis sur pied ce rendez-vous, le comité m’a demandé si je ne pouvais pas y participer. J’ai finalement accepté de relever le défi."

Le résident de Bérismenil avoue qu’il était là sans la moindre ambition, juste pour se faire plaisir. Mais une fois dans l’eau, les sensations allaient rapidement répondre présent. "Je pensais être capable de sortir le premier de l’eau, même sans trop d’entraînement", confirme ce dernier. "Mais je ne pensais pas avoir une telle avance. Du coup, même si je me suis retrouvé dans le dur, cela m’a permis de faire une bonne partie du vélo seul en tête. Une fois que le groupe avec Mathieu Louis m’a rejoint, je n’ai pas essayé de les suivre et me mettre dans le rouge. Quant à la course à pied, je voulais partir sur une moyenne basse pour faire le kilomètre en quatre minutes mais rapidement, j’ai souffert de l’estomac, j’ai dû m’arrêter pour marcher avant de finir correctement."

Malgré ce problème gastrique qui aura décidément suivi Axel même après sa carrière, ce dernier a pris une belle huitième place. Mais même si la course s’est plutôt bien passée, pas question de se relancer pour la cause. "C’était bien un one shoot", précisait-il à l’arrivée. "J’étais là pour faire plaisir au club, sans plus. Il faudra encore au moins attendre quatre ans avant de me revoir sur un triathlon (rires)."

Et dans quelques semaines, on fêtera les dix ans de sa présence à Pékin et cette magnifique 13e place aux Jeux Olympiques.