Luxembourg

L’Orval est la troisième manche d'un Challenge organisé par des amoureux de la région


Le Challenge de la Forêt de la Semois et de la Houille bat son plein. Deux trails ont déjà eu lieu avec le Trail de la Sainte-Agathe et la réputée Bouillonnante. Mais il n’est pas trop tard pour relever l’un ou l’autre défi puisqu’il reste encore trois trails, dont celui d'Orval ce samedi, avec quatre distances au programme. Ce nombre de trois trails est aussi le prérequis indisensable pour faire partie du classement final du Challenge.

Cette région aux multiples facettes est parfaitement adaptée à la pratique du trail.

"La Forêt de la Semois et de la Houille, dont les deux tiers sont boisés, offre une grande diversité de paysages", explique Catherine Clément pour l’organisation du challenge. "Elle s’étend sur 8 communes réparties dans deux provinces : Bièvre, Gedinne et Vresse-sur-Semois pour le Namurois et Bertrix, Bouillon, Paliseul, Florenville et Herbeumont pour la partie luxembourgeoise. Ses atouts font de ce territoire de nature et de défi un potentiel incroyable pour la pratique du trail."

Ce Challenge présente la particularité d’avoir de nombreux points communs avec celui des Hautes Ardennes. Soit des trails qui sont organisés par les amoureux de leur région et pour la plupart traileurs eux-mêmes. Donc, pas question ici de retrouver à la tête de l’organisation des grosses structures venant du Sud du pays.

"On a directement senti un engouement de la part des différents organisateurs, ce qui nous a d’ailleurs poussés à lancer le challenge un peu plus vite que prévu", enchaîne Catherine Clément. "Tout en ayant quelque chose à y gagner puisque pour entrer en ligne de compte pour le challenge, il faut participer à au moins trois des cinq épreuves reprises au calendrier. On espère que cela va donner envie à pas mal de traileurs de participer à des événements qu’ils n’avaient peut-être pas mis à leur calendrier."

La remise des prix du challenge se fera à l’occasion du dernier trail à Bertrix.