Luxembourg Le capitaine de Coupe Davis évoque son élève Zizou Bergs (19 ans, ATP 541)

La 5e édition de l’Arlon Open a souri au Péruvien Varillas. "Zizou aurait pu, voire dû remporter le premier set. Il a manqué des occasions", analyse son entraîneur, satisfait du parcours de son poulain. "L’objectif est d’être proche du Top 300 en fin d’année." Il ne succédera pas à Steve Darcis, vainqueur en 2014.

Monsieur Van Herck, Zizou Bergs a mené 4-0 et 6-2 au tie-break du premier set. Tout ça pour rien. Est-ce le tournant de cette finale perdue 7-6, 4-6, 6-1 ?

"Difficile de dire. Les occasions manquées se payèrent cash. Arriver en finale était espéré ou… inespéré. Zizou s’était blessé au pied il y a quinze jours à Blois (France) - il n’avait pas joué le 2e tour du tableau des qualifications. Une course contre la montre avait commencé pour être présent au tournoi arlonais (25.000 $). Connaissant ses qualités et le fait d’avoir gagné deux 15.000 $ (Wisla en Pologne et Antalya en Turquie), il pouvait prétendre à forger de bons résultats."

Que lui a-t-il manqué au 3e set ?

"La fatigue, entre autres, était présente. Je retiens une belle semaine mais aussi une épreuve organisée à la perfection."

Votre élève s’entraîne à l’aile flamande de la fédération (à Anvers) depuis quatre ans. Vous l’avez en charge depuis le mois d’octobre 2017. Quelles sont vos premières impressions ?

"Zizou a des qualités, sert bien. Il sait envoyer en coup droit. C’est un bosseur. Toutefois, il reste beaucoup de travail à accomplir, notamment au niveau physique. Il a des faiblesses."

Oserait-on une comparaison avec David Goffin ?

"Ce n’est pas la peine. Il a à peine 19 ans et dispute sa toute première saison sur le circuit pro. La transition avec les juniors est difficile. Il réussira sur le circuit. Le souhait est d’être Top 300 en fin d’année. Après, plusieurs paramètres entrent en considération. Il est sur une très bonne voie. Je sais une chose : il doit bosser, bosser et encore bosser."

Que penser de cet Arlon Open ?

"Je connais Annyse Guillaume, la codirectrice : elle fait partie d’un club des supporters qui assistent à nos matches de Coupe Davis. Cette épreuve est top et il faut, au pays, se battre pour maintenir des 25.000 $."

Wimbledon débute aujourd’hui. Comment sentez-vous David Goffin ? Quel est votre pronostic à la victoire finale ?

"David n’a pas beaucoup joué sur herbe. Il sera prêt, mais n’aura pas la tâche facile face à Ebden qui a aligné plusieurs victoires. Wim est ouvert avec Cilic, Dimitrov ou Kyrgios. Federer et Nadal seront dangereux. Je fais de Federer mon favori."