Luxembourg La reprise du championnat AMPL a lieu ce dimanche à Bastogne

Comme chaque année, le championnat de motocross AMPL s’est octroyé une petite trêve à l’occasion des examens de fin d’année. La dernière épreuve date du 20 mai à Winville. Dimanche, ce sera la reprise à Bastogne où le président Léopold Touchèque, ses pilotes et bénévoles mettent la touche finale à la préparation de leur événement.

L’administratif

"Organiser un motocross, ce n’est pas un boulot qui ne concerne que la date du motocross, explique le président du club de Bastogne. Il y a beaucoup de préparatifs avant et de rangement après. Les préparatifs débutent bien avant le mois de juin. L’administratif et le dossier d’autorisation, ça représente déjà pas mal de travail. Il faut compter une trentaine de pages pour l’autorisation communale et autant pour la partie sécurité."

Le circuit

Il y a ensuite la préparation du tracé à l’aide d’engins de chantier parfois spectaculaires. "Le circuit a subi assez bien de modifications dans le but de le rendre plus rapide. Pour les inters, il n’y avait aucun problème mais pour les pilotes plus moyens, il y avait trop de sauts. Maintenant, ils pourront passer les vitesses. Il y aura moins de sauts qui empêchent les accélérations."

Le public

Autour du circuit, il y a également beaucoup de boulot. Les zones où circulera le public ont été fauchées. Il faut ensuite planter des centaines de piquets et placer les cordes qui délimiteront la piste des secteurs réservés au public. "Le week-end passé, tous les pilotes du club étaient mobilisés pour ces préparatifs. Dimanche, les pilotes seront pris par les courses et, alors, nous pourrons compter sur beaucoup d’autres bénévoles pour faire les entrées, tenir la buvette, vérifier les piquets et les cordes… Il en faut une trentaine. Heureusement que nous avons la famille et les connaissances. Ce n’est pas toujours facile de trouver des personnes d’accord de faire les entrées à partir de six heures du matin."

Le plaisir

Organiser un motocross représente des centaines d’heures de travail. On pourrait se dire que c’est davantage une corvée qu’un plaisir. Faux ! "Nous prenons beaucoup de plaisir à organiser cette épreuve, rassure le président. Tous les pilotes sont fiers de proposer d’un beau motocross à Bastogne. C’est un moment que nous attendons avec impatience. Si on organise ce motocross, c’est parce qu’on aime ça !


Le calendrier 2018

24 juin : Bastogne;.30 juin et 1er juillet : Gesves; 7 et 8 juillet : Vaux-sur-Sûre; 21 et 22 juillet : Wéris; 29 juillet : Steinbach; 4 et 5 août : Warsage; 12 août : Woncq; 19 août : Recht; 26 août : Wardin; 1er et 2 septembre : Willancourt; 9 septembre : Bercheux; 15 et 16 septembre : Nismes; 23 septembre : Pouru-Saint-Remy; 30 septembre : Moircy.