Luxembourg

Les Championnats d'Europe juniors se disputent actuellement en Roumanie, à Cluj

La sélection belge de tennis de table vient de débuter ses championnats d’Europe à Cluj, en Roumanie. Dans cette sélection belge, on retrouve deux de nos représentantes : Jana Bernard (Dinez) comme leader de l’équipe et la Namuroise Natasha Kozulap. Maelis Dahy et Lindsay Devos complètent l’équipe.

Si on pointe Jana Bernard comme la numéro un, c’est tout simplement parce qu’elle a réalisé le carton plein en Belgique cette saison en devenant championne de Belgique et en terminant première au ranking. Mais au niveau international, ne jouant plus les tournois pour notre pays, Jana est redescendue à la 117e place européenne alors que Natasha Koszulap est pointée au 48e rang.

La première partie de la compétition sera réservée au tournoi par équipes. Notre équipe junior évoluera en division 1, dans un groupe composé de la Biélorussie, de la Pologne et de la Slovénie. L’objectif sera simple.

Une tâche compliquée pour Jana Bernard

"Si on parvient à se maintenir, nous aurons déjà rempli notre contrat", avoue la Wellinoise.

Pour comprendre l’ampleur de la tâche qui attend les Belges, il faut savoir que la Biélorussie évoluera avec deux joueuses du Top 16 européen, la Slovénie avec trois joueuses du Top 30 alors que les Polonaises comptent trois joueuses du Top 35 en leur rang.

Pour la compétition individuelle, difficile évidemment de faire le moindre pronostic puisque le tirage ne sera effectué qu’à l’issue de la compétition interpays. Mais rapidement dans ce tournoi, la joueuse de Dinez devrait rencontrer une des têtes de série.

"C’est le problème lorsque l’on n’est pas protégée par un bon ranking", explique Jana Bernard. "Depuis que je ne m’entraîne plus avec l’aile francophone, je n’ai plus de participation aux Open qui permettent de prendre des points. Donc, je ne peux être tête de série du tournoi et du coup, je peux jouer la numéro un européenne dès le premier tour. Et dans tous les cas, j’aurai un gros morceau au deuxième ou troisième tour. - partir de là, difficile d’établir des pronostics."