Luxembourg Saint-Léger et Champlon connaissent un démarrage difficile

Après deux journées de championnat en P1, seules deux équipes sont encore calées à la case départ. Saint-Léger n’a pas encore empoché le moindre point alors que le parcours en Coupe de Belgique autorisait à s’attendre à un bon début de parcours des Canaris. Champlon, avec sa multitude de renforts, était davantage une équipe à découvrir.

Après la défaite à Libramont, Champlon s’est incliné dans ses installations face aux promus de Gouvy. Une claque inquiétante. Au quart d’heure de jeu, la rencontre était déjà pliée. La faute à un système défensif catastrophique.

"Ces deux buts rapides nous ont coupé les jambes", plaidait le capitaine Jérémie Vandenbergh. "Quand on prend deux buts, il est toujours possible de revenir mais avec la mentalité que nous avons affichée durant ce match, ce n’était malheureusement pas envisageable. Nous étions trop laxistes. Nous ne nous battions pas les uns pour les autres. Quand on ne se bat pas, qu’on ne veut pas aller au duel et qu’on laisse l’adversaire jouer, c’est sûr ça ne peut pas aller. Gouvy a montré qu’ils sont beaucoup plus forts que nous."

Malgré cette gifle , Jérémie Vandenbergh refusait de voir tout en noir et s’efforçait de regarder le positif. "Nous avons montré de belles choses en coupe de la province et aussi en Coupe de Belgique, même contre Dessel. Nous étions bien en place. Contre Gouvy, ce n’était pas le cas. Il faut absolument retrouver un bloc et à partir de là, ça ira déjà mieux."

À la décharge des Champlonais, il faut dire que la plupart d’entre eux n’avaient jamais joué ensemble avant cette saison. Une équipe avec autant d’arrivées met souvent du temps à prendre forme. Jérémie Vandenbergh est convaincu que le match contre Gouvy n’est qu’un accident de parcours.

"Si je n’avais pas vu de bonnes choses en coupe, je pourrais être inquiet mais je ne le suis pas. Je sais que notre groupe est capable de beaucoup mieux. Il ne faut surtout pas tirer le signal d’alarme. Nous ne sommes qu’au deuxième match de championnat. On doit toutefois constater que notre début de championnat n’est pas réussi et malheureusement, nous avons un calendrier difficile. Nous allons maintenant affronter Ethe et puis le FC Arlon et ça ne va pas être facile. Mais je répète que je ne me fais pas de souci : ça va aller !"