Luxembourg Deux Luxembourgeois, Benoit Cailteux et Thomas Achouri, vont participer à la Bike Transalp

Benoit Cailteux (41 ans) et Thomas Achouri (32 ans) sont deux amis réunis autour de la passion du vélo, et principalement du VTT. Après avoir participé à de nombreux marathons aux niveaux régional, européen et mondial, dont celui du Cape Epic en 2015 en Afrique du Sud - la course la plus mythique en VTT -, ils ont décidé de s’attaquer à une autre épreuve légendaire, dite la plus difficile d’Europe : la Bike Transalp, du 15 au 21 juillet.

"Il s’agit d’une course par étapes qui a lieu chaque année entre Imst (Allemagne) et Arco (Italie)", explique Thomas Achouri. "Créée en 1997, cette course bénéficie du label UCI et est donc ouverte aux professionnels. Parcourue par équipes de deux, elle comporte sept étapes pour une distance de 510 km et quelque 18.000 mètres de dénivelé positif. Elle se déroule chaque année sur un parcours différent à travers les Alpes. La course attire les équipes professionnelles mais aussi des amateurs pour un total de 600 équipes."

Pour se préparer, nos deux Luxembourgeois ont dû s’astreindre à une longue période d’entraînement, mais également à participer à d’autres épreuves longues distances. On les a notamment vus récemment sur des manches du Belgian Ardens Marathon Series.

Pour la bonne cause

Mais au-delà de l’aspect sportif et de la longue préparation pour un tel challenge, nos deux hommes vont également aller puiser leur motivation dans un projet qu’ils vont mener à bien durant cette semaine de course.

"Nous sommes tous les deux pères de famille et nous sommes conscients que nos enfants ont beaucoup de chance de vivre et de grandir dans un environnement où ils ne manquent de rien", explique Thomas. "D’autres n’ont pas cette chance, c’est pour cela qu’il nous tient à cœur d’aider l’association SOS Villages d’enfants monde. En participant à cette course d’une semaine, nous espérons récolter un maximum de sponsors et/ou de dons afin de soutenir les projets de cette association."

Une belle façon de joindre l’utile à l’agréable mais aussi une belle motivation supplémentaire pour aller au terme de cette épreuve.