Mons

Désormais au Symphorinois, l'ex du RCSC et de l'URLC va-t-il reculer pour mieux sauter ?

C’est une des nouvelles têtes du Rapid Symphorinois en ce début de préparation et un garçon dont on va attendre pas mal malgré son jeune âge. Alors qu’il n’a que 20 ans, Ethan Poulain a connu les espoirs du Sporting de Charleroi et l’URLC et c’est donc une petite surprise de le retrouver chez les promus montois.

"Mon contrat arrivait à terme à Charleroi en même temps que mon prêt à La Louvière. J’ai été contacté par le Stade Brainois mais j’ai pris le temps de la réflexion vu que ça faisait du chemin en plus et de nouveau descendre d’une division. Quand j’ai repris contact pour accepter, ils avaient engagé un autre joueur à ma place."

Une petite touche avec le RFB sans vraiment le sentir et le voilà au pays du Chicon.

"Ils m’ont contacté dès qu’ils ont eu la certitude d’être en D3 amateurs et là, la décision a été rapide, affirme le Boussutois. Après ce que j’ai connu la saison dernière, j’ai décidé de me recentrer sur certaines choses. Je voulais me rapprocher de chez moi et j’ai repris les études. Je pense que Saint-Symphorien était une bonne destination."

Est-ce à dire qu’il a tiré un trait sur le foot au plus haut niveau ? "C’est clair que je descends assez bas et c’est pour ça que j’avais réfléchi autant. Je ne pense pas non plus avoir accepté ce challenge faute d’autre chose. Simplement, ça fait partie de ma volonté de me recentrer. Et on sait qu’en foot, ça peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre."

Avec son bagage, il pourra aider ceux qui n’ont pas encore connu le niveau national. "C’est flatteur mais je pense que j’ai autant à apprendre qu’eux. Notamment cette expérience de vivre une saison très longue qui se finit bien. Les grosses équipes de la saison dernière sont montées dans notre série et je pense que ça risque d’être équilibré. On essaiera de gagner un maximum de points à la maison. C’est par là que le maintien passera."