Mons Les Francs Borains ont retrouvé jeudi soir le chemin des entraînements

Deux mois après l’accession à la D2 amateurs via un tour final parfaitement géré, les Francs Borains ont repris le collier jeudi soir sous la direction d’un staff inchangé. Et c’est bien là qu’il y a eu le moins de mouvements puisque douze nouveaux joueurs ont rejoint le stade Robert Urbain pour relever un nouveau défi. "On avait rencontré des équipes comme l’Olympic, Acren ou d’autres et on voit qu’il y avait une division de différence, même si nous n’avions pas été ridicules", constate le coach. "On a tiré le bilan de la saison écoulée et dans les constats que nous avons dressés, il y avait à la fois ce faible taux de réussite sur les phases arrêtées offensives et la gestion pas géniale de nos temps faibles par manque de maturité."

Les Boussutois ont donc cherché de la taille et de l’expérience et ils ont atteint leur objectif, même si on restera attentif à l’une ou l’autre bonne affaire en défense centrale et surtout en attaque.

Jeudi soir, le groupe était au complet à l’exception de Corbeau qui a resigné tardivement et qui bénéficie de quelques jours de congés supplémentaires. Pas non plus de Guinot qui reste dans le groupe mais à qui on donne le temps de revenir. Pour Chaabi, blessé lors du match de la montée, c’était du travail différencié. "Les conditions climatiques ne me feront pas changer le programme établi. S’il le faut, on s’entraînera à 20 h. On va travailler la première semaine sur le fond, via des groupes qui auront été formés en fonction des tests pratiqués ce jeudi. Cela sans oublier que les joueurs ont eu un programme individuel d’un mois à respecter. Et s’ils ne l’ont pas fait, c’est eux qui le paieront, et on va le voir très vite."

Reste que le T1 et son groupe abordent la prochaine saison avec moins de pression que l’an passé. Il y a un an, à pareille époque, seule la montée était envisageable. "On est là pour découvrir, apprendre et rester humbles. On fait partie des trois promus de la série et on devra trouver notre place. En gardant la même philosophie puisque je suis quelqu’un qui aime le jeu vers l’avant. Mais je n’oublie pas pour autant l’équilibre qui est primordial."

Premier test en Coupe de Belgique dans dix jours…