Mons Pascal Buntinx et Fred Hinnens ont fait le point avec les joueurs présents

C’était une première prise de contact en ce début de semaine et surtout la remise du programme auquel le T1 tient énormément. Parce que, quand Pascal Buntinx explique ce qu’il attend de ses joueurs pour la reprise le 21 juillet, comme pour les semaines qui suivent, ils ont tout intérêt à bien prendre l’information et à agir en conséquence. C’est que le technicien montois ne veut probablement pas se louper pour la première saison du club en nationale.

"Comme la saison passée, c’est le maintien que nous jouerons la saison prochaine, alors que pour la P3, l’objectif sera de tirer le maximum de choses positives. Le club a tenu ses engagements envers les joueurs, en limitant le groupe à vingt-quatre éléments mais c’est sur le terrain que la place dans les quinze se gagnera."

Et donc pas en faisant du lobbying. Mais le fait est qu’avec la valeur du groupe, les places seront chères. Si beaucoup de joueurs ne font plus partie du groupe (Damien Lahaye étant le seul à avoir trouvé une place dans un club en nationale), ils sont onze à avoir rejoint le Rapid (à condition qu’ils restent tous finalement et ce n’est pas acquis…). Un Rapid qui jouera dans ses installations en dépit du manque de largeur de 8 m de son terrain principal.

"Nous avons une dérogation pour deux ans et nous rencontrerons la Ville le 4 juillet prochain pour évaluer les travaux à réaliser, confiait le président Fred Hinnens. Je ne pense pas que nous pourrons finalement aller au Tondreau parce que ça représenterait pas mal de soucis en matière d’organisation." Sans savoir non plus si les Chiconniers seraient les bienvenus.

En attendant, le club cherche toujours un kiné, essentiellement pour la D3 amateurs. Un club qui a pris connaissance ce mardi du calendrier de la série (voir par ailleurs) et qui disputera le premier match de son histoire à Ganshoren, le 26 août. Même si la date que tout le monde retiendra tout de suite, c’est le 4 novembre et la venue du RAQM…