Namur Longlier - Aische Me. 20h30 / Longlier puis Tilleur : le programme peut permettre aux Rouges de frapper fort

En prenant les trois points samedi soir contre Aywaille, son plus proche poursuivant, Aische a réalisé une toute bonne opération en vue du tour final. Les hommes de Manu Rousselle, 4es, comptent désormais quatre points d’avance sur les Liégeois avant la rencontre d’alignement de ce mercredi soir, à Longlier. "Si on l’emporte aujourd’hui, on aura fait un grand pas vers ce tour final", ose le T1 hesbignon.

Invaincu depuis quatre rencontres, Aische se méfie néanmoins de cette formation luxembourgeoise toujours difficile à manier à domicile. Depuis le début de saison, Longlier n’a, en effet, connu que deux fois la défaite sur son terrain. Une fois contre Tilleur (0-1) et une autre fois face à Huy (2-3). Des formations comme Visé (3-3) et Givry (2-2) y ont, par ailleurs, déjà perdu des plumes. "On les avait battus à l’aller (2-0) mais on n’avait pas eu facile. Chez eux, on sait qu’ils ne lâchent rien. Ça ne sera pas évident, surtout comme cela en semaine après une journée de travail. Chez nous, certains ont un travail assez physique. On a prévu un entraînement ce soir (mardi soir) et les éventuels changements se feront notamment en fonction de ça."

Des joueurs comme Detienne et Deketelaere, qui ont amené un plus samedi après leur montée au jeu, pourraient, par exemple, débuter. Sans oublier Michels qui revient de suspension et qui peut amener une solution à l’arrière ou sur le flanc droit.

En plus de faire un pas de plus vers le tour final, les Aischois pourraient revenir à trois points du leader, Tilleur, qu’ils affronteront dès dimanche en cas de victoire. "Je ne pense franchement pas encore à ce match. Tilleur, c’est encore autre chose. Même s’il est vrai qu’après ce week-end, il ne restera déjà plus que six journées et que tout ira dès lors très vite", a conclu Manu Rousselle qui devra se passer de Digiugno, suspendu.

À noter que Prevot, Ghaddari et Detienne sont sous la menace d’une suspension.


Longlier: victoire impérative

Beaucoup de défections dans un noyau que Girs quittera en fin de saison

La défaite de Longlier face à Tilleur le week-end dernier n’a rien de déshonorant. Loin de là. D’autant que les joueurs d’Aurélien Huberty ont livré une prestation intéressante. Mais, on le sait, les semaines, pardon, les prochains jours seront importants pour une équipe qui compte deux à trois matches de retard suivant les adversaires.

Si les Longolares veulent jouer un rôle intéressant dans cette dernière partie de championnat, ils se doivent de prendre les trois points face à Aische.

Pour l’occasion, quelques absents de marque dans le noyau de Longlier puisque l’on note les absences conjuguées de Nollevaux, de Molnar, de Freid et de Blaise. Le coach fera son choix dans le reste du noyau. Grégory Girs a prévenu le club qu’il ne serait plus longolare la saison prochaine.