Namur Les deux ogres de la P2A se sont affrontés samedi avec une victoire des Sambriens

Même si d’autres équipes comme Jambes, actuellement leader du classement (9/9), peuvent se mêler à la lutte, ce sera très certainement le duel de cette saison en P2A. Vu le recrutement effectué, Andenne et Jemeppe sont les deux mastodontes de la série et ils se retrouvaient samedi soir chez les Oursons pour la première de leurs confrontations directes.

Les Sambriens se sont imposés 0-2, grâce à des buts de Severino et de Mariano (ce dernier sur penalty). Jemeppe signe un 7/9 et Andenne, 4/9.

"En première période, ça peut être 0-3 ou 0-4", affirme l’entraîneur de Jemeppe Maurizio Catalano. "On a eu un petit flottement aux alentours de l’heure de jeu, mais on mérite notre victoire." Les nombreux spectateurs présents n’ont pas dû regretter leur choix, car il y avait de l’action et un niveau de jeu certain sur le synthétique andennais. "Franchement, c’était un match du haut de classement de P1, des deux côtés. Il n’y avait pas de faux rythme, c’était en boulet de canon jusqu’à la 90e minute. En face, Lema et Gambier sont des joueurs qui ont la classe."

Pas étonnant que le match proposé ait été d’un niveau supérieur à la série quand on voit la constitution de ces deux équipes cet été. Alors que l’arrivée de l’ex-attaquant pro du Sporting Charleroi Giuseppe Rossini symbolisait déjà à elle seule l’ambition jemeppoise, les Chimistes ont frappé deux grands coups en fin de semaine passée, en faisant signer le médian Yasin El Badri, ex-capitaine de l’UR Namur, ainsi que l’attaquant polyvalent Jordy Kamba, passé par Ciney. Si ces arrivées ont été réalisées pour compenser respectivement le départ du médian Rosario Cara et la blessure longue durée de David Bulfon, le noyau a de quoi faire encore un peu plus peur aux adversaires.

"Les nouveaux présidents sont derrière. Ils ne disent pas: ‘On met l’argent et vous vous taisez.’ Ils écoutent. On discute énormément. J’ai demandé pour Yasin et Jordy, et ils ont accepté. Les choix faits sont ciblés. Pour cette saison, on a des objectifs mais le premier, c’est de prendre du plaisir. S’il n’y en a pas, cela n’ira pas."

"Notre noyau est assez court”

 Andenne, qui officiellement vise la montée mais pas nécessairement le titre, n’a pas été en reste au niveau du recrutement (Agassa, Biyo’o Biyo’o, Camara, Fotia, Gambier, Lema, Marchal). Des joueurs qui évoluaient la saison passée à Spy en D3 Amateurs, déjà sous les ordres de l’actuel coach des Oursons Carmine Pacella. Mais le mercato a aussi duré jusqu’au bout, avec l’arrivée en fin de semaine dernière de l’ex-défenseur de l’UR Namur Loic Thomas, officiellement pour remplacer Nicolas Keyen, finalement parti à Chastre. “Et je voulais encore transférer un joueur”, précise Carmine Pacella. “Notre noyau est assez court.” Le groupe andennais a encore une marge de progression “Samedi, cela aurait pu tomber d’un côté comme de l’autre, mais ils nous ont donné une leçon en matière d’engagement. On a perdu une bataille, mais la guerre est encore longue.”