Namur Les conditions seront éprouvantes pour les motards et leurs machines

Le départ de la 39e édition de la Chinelle, mythique épreuve d’endurance tout-terrain, sera donné samedi à minuit à Franchimont (Philippeville). Une centaine d’équipages tenteront de rallier l’arrivée au terme de 12 h de course.

Une organisation qui n’a pas été sans mal cette année à cause des conditions climatiques.

"On a dû anticiper avec la sécheresse. On a dû louer des machines pour faire des trous dans la terre car c’était impossible de planter les piquets qui délimitent le circuit à la main. On arrose également le circuit de 7-8 km tous les jours pour la sécurité de tous. Un agriculteur vient avec son tracteur et une citerne et se concentre surtout sur la plaine. Dans les bois, ce n’est pas là que c’est le pire", explique l’organisateur de l’événement, David Rossomme.

Si les conditions climatiques rendent la tâche de l’organisation difficile, elles risquent également de compliquer la course des pilotes. Les pluies de ces derniers jours n’ont pas suffi à mouiller la terre en profondeur. "Après quelques tours, la croûte de terre humide sera partie et laissera la place à quelque chose de très poussiéreux. Cela va être très embêtant, surtout pour les motards. Cela s’annonce également très éprouvant pour les machines. Les équipages ont intérêt à prévoir des filtres de remplacement."

Pour cette 39e édition, 108 équipages prendront le départ des 12h de la Chinnelle tandis que 150 équipages composeront le plateau des ancêtres. Le fils de Stefan Everts, Liam Everts, sera quant à lui de la partie dans l’épreuve de la Mini-Chinelle.

"Il paraît que c’est un crack ", poursuit David Rossomme. "Depuis trois ans maintenant, on retrouve un réel engouement pour la Chinelle. Dans l’épreuve des 12 h, les équipages d’usine comme KTM, Yamaha ou encore Vukcevic mettent les moyens pour aligner des pilotes. Ça promet une belle bagarre. Les ancêtres, eux, attirent toujours autant de monde. Les gens aiment ça."

Le départ sera donc donné samedi, à minuit. Mais la Chinelle débutera déjà ce vendredi avec la parade des motards qui seront escortés par la police dès 19 h, de la place de Philippeville à Franchimont.