Namur  Les Couvinois se sont heurtés à un bon gardien

Dans des conditions estivales parfaites, Couvin-Mariembourg a livré une partie correcte et par moments très intéressante contre le Stade Brainois. Hélas pour eux, les joueurs d’Olivier Defresne se retrouvèrent les mains vides au coup de sifflet final.

Toute la rencontre fut jouée sur un rythme assez lent par rapport aux capacités des deux noyaux. La première période fut la plus équilibrée des deux. Les Fagnards construisirent quelques offensives agréables à suivre mais ne s’ouvrirent que deux possibilités réelles, toutes deux détournées par le gardien Debauque. Là où les Brainois furent réalistes.

Après la pause , l’équipe domina de la tête et des épaules mais sans jamais parvenir à égaliser à cause de Debauque et ses trois grands sauvetages et trois cuirs heurtant le cadre !

"Par la force des choses, faute de disponibilités, nous n’avions encore évolué qu’avec trois défenseurs depuis la reprise. Aujourd’hui, nous présentons une ligne de quatre, laquelle, par manque d’automatismes, a commis une ou deux erreurs dont une se paye cash au décompte final. Pour le reste nous avons bien presté, et au vu de notre large domination nous méritions mieux. Mais c’est le foot. Braine a joliment défendu son avantage. Notre défaut du jour fut la concrétisation déficiente, et cela aussi c’est le foot."

Mike Shanon

Couvin : Toubeau; S. Vanhorik, Nsingi Bibuangu, Ndikumana, Sirat; Hallaert (82e Wackers), Charlier, Davrichov, Servidio; Sias (46e Deppe), Pratz.

Braine : Debauque; Strypens, Mabchour, Duhot, De Luca; Michel, Papassarantis, M. Vanhorik (88e Brison), Nicaise (63e Deliboyraz), Cochez (79e Crauwels); David.

arbitre : M. Lobet.

avertissements : Nicaise, Ndikumana, Papassarantis, Michel.

les buts : 36e Cochez (0-1).