Namur

Le Tour de la Province, qui débutera le samedi 4 août, a été dévoilé officiellement ce mercredi en début de soirée

Les fidèles du Tour de Namur se sont réunis, ce mercredi, en début de soirée, à Florennes, pour assister à la présentation du Tour de la Province dont l’édition 2018 se lancera le samedi 4 août. Avec sans doute le vainqueur sortant, le Canadien William Elliott, dont l’équipe T Palm-PCW a pris une autre dimension cette saison. Elle pèse sur de nombreuses épreuves et aura certainement un rôle important à jouer sur la course namuroise.

Qui va proposer un parcours corsé, comme chaque année. "Je pense qu’il va y avoir des écarts sur ce parcours, analyse Christian Bouillot, le président du Royal Namur Vélo, le club organisateur. Peut-être pas dans la première étape, entre Couvin et Spy. Même s’il y aura la région des Barrages de l’Eau d’Heure à passer, le final sera assez roulant et cela pourrait se terminer au sprint. En revanche, le lendemain, avec la deuxième étape entre Doische et Gesves, cela va se corser un peu."

L’arrivée à Gesves a souvent été déterminante sur le Tour de Namur, provoquant des écarts pour les prétendants à la victoire finale. Et il y aura une nouveauté le lundi 6 août. Avec une arrivée au sommet d’un mur, à Arbre (sur la commune de Profondeville). "L’étape va démarrer de Florennes et, à l’arrivée, il devrait y avoir des écarts, précise Christian Bouillot. Avant, le lendemain, le mardi 7 août, notre traditionnelle étape des Ardennes, entre Gedinne - Bièvre."

La dernière étape reliera Rochefort à Namur. "Nous serons peut-être contraints de modifier la fin de parcours de cette dernière étape, prévient l’organisateur. Mais l’arrivée se fera bien à la Citadelle de Namur."