Namur Le jeune espoir belge de la discipline va participer à ses premiers championnats du monde

Cyril Evrard n’a que 14 ans et a déjà tout d’un grand de la planche à voile (windsurf). Originaire d’Eghezée, il s’est pris de passion pour ce sport dès l’âge de 6 ans grâce à son père qui en faisait. "Je l’ai rencontré car il avait posté des infos le concernant sur Internet", explique son coach, Benoît Rovoletto. "Je cherchais quelqu’un pour l’image de mon magasin. On s’est rencontré et on a commencé gentiment la planche à voile ensemble. Puis on est allé plus loin dans l’entraînement. L’objectif est de l’accompagner jusqu’à ce qu’il puisse se gérer seul."

À 14 ans, Cyril ne vole logiquement pas encore de ses propres ailes mais a la chance d’être parfaitement encadré et suivi. Car la pratique de la planche à voile demande des moyens. "Pour une planche, on est à 2.700 euros. Et il en faut plusieurs", poursuit son coach. Et de l’investissement. "Il faut un vent de minimum 20 km/h pour s’entraîner. Lorsqu’il y en a, il s’entraîne au moins une fois par semaine. En Wallonie, il n’y a que le Lac de l’Eau d’Heure. On utilise des sites bien spécifiques avec données GPS pour connaître la météo."

© DR

S’il s’entraîne beaucoup, le jeune espoir de la discipline a déjà pu mettre à profit ce qu’il a appris. "Il a déjà participé l’an dernier aux championnats de Belgique de slalom et le refera en cette fin d’année 2018. Il a participé en mai dernier au défi Wind 2018 à Gruissan en France pour la première fois et a déjà pris part à des courses en Hollande où des pros lui ont dit qu’il avait déjà un niveau de fou pour son âge."

D’ici à quelques jours, Cyril Evrard réalisera un rêve. Celui de participer aux championnats du monde de windsurf. Cela se déroulera du 29 juin au 5 juillet à Fuerteventura (île des Canaries) sur une épreuve de vitesse. Sa favorite. "Il y a plusieurs types d’épreuves en planche à voile, mais les plus importantes sont le slalom, la vitesse, le freestyle et la vague. Ce qu’il adore, c’est la vitesse où l’objectif est d’aller d’un point A à un point B le plus rapidement possible. Ces championnats se dérouleront sur cinq jours. Il a déjà atteint la barre des 60 km/h. Il a toutes ses chances pour atteindre le Top 5."