Namur

Vainqueurs du repêchage, Couvin sera promu si Liège atteint la D1 Amateur.

R. Jeunesse Aischoise 1

R. ES Couvin-Mariembourg 3

Aische – Avec l'ouverture rapide du score, on n'eut pas le temps de s'ennuyer. Aische fut contraint de sortir mais ne menaça pas directement Vandermeulen. A l'inverse, son homologue local fut mis à l'ouvrage. N'ayant pas doublé son avance, Couvin-Mariembourg paya cash ses loupés car Marrazza mit le front victorieusement juste avant la pause. Après celle-ci, les Hesbignons dominèrent les échanges pendant vint grosses minutes. Ensuite, les visiteurs équilibrèrent les débats et firent la décision dans le dernier quart d'heure.

AISCHE: Prévôt ; Daout, Piret, Ghaddari, Salime ; Baudhuin, Delooz, Marrazza, Catinus, Digiugno (67e Quevrin) ; Deketelaere.

COUVIN-MARIEMB.: Vandermeulen ; S. Vanhorik, Leemans, Mabchour, Gaspard ; Hallaert, Wackers, Van Den Abeele (64e Nicolas), Pessieux (83e Jacquemard), Sias (73e Jounniaux) ; Maistriaux.

ARBITRE: M. Malhaise.

AVERTISSEMENTS: Catinus, Daout, Gapasrd, Maistriaux.

EXCLUSION: 90e Salime.

LES BUTS: 5e Gaspard (0-1), 45e Marrazza (1-1), 77e Pessieux (1-2), 89e Jacquemard (1-3).

Tour gratuit pour «Vedette»

La Jeunesse ira dans le Borinage avec sérieux mais sans pression.

FC Herstal 0

R. Jeunesse Aischoise 2

Durant les vingt premières minutes, Aische du laisser l'initiative à ses hôtes qui domina la possession et la circulation du ballon. Cependant aucune menace majeure n'alerta Prévôt. Les Hesbignons ne furent pas invisibles mais ne se montrèrent que sur des phases arrêtés qu'ils avaient eu le fait de provoquer. Bien isolé par Daoût, Detienne frappa en pivot et donna l'avance aux siens. Rapidement, Daoût, bien lancé par Piret, s'en alla doubler l'avance namuroise en profitant de l'incompréhension entre le portier et un ses arrières. Le trajet jusqu'à la pause fut sans encombres. Un but local fut logiquement accordé pour un hors-jeu. Après les rafraîchissements, le suspense ne réapparut pas. La Jeunesse contrôla, géra et s'octroya plusieurs possibilités. Les locaux qui ne méritèrent pas un correction car restant positifs et courageux titillèrent bien le dernier rempart aischois en toute fin de partie. Mais celui-ci fut solide. En toute logique, Emmanuelle Rousselle, était un coach heureux: «Nous étions de suite bien en place et solidaires. Nous n'avons ni douté, ni paniqué quand Herstal a tenté d'emballer la partie. Nous marquons deux fois en peu de temps et cela fit mal à nos hôtes. La seconde période fut prestée comme il le fallait et nous fûmes les plus dangereux. Cette qualification est une belle récompense pour tout un club, dirigeants et staffs. Cela démontre à ceux qui prétendent le contraire que nous sommes bien à notre place en séries nationales. Coup de chapeau aussi à Alexis Daoût qui fait un match monstrueux devant, sur les flancs et entre les lignes.» La saison de la RJA se poursuivra dans le Borinage, dans une semaine au célèbre stade «Vedette», officiellement appelé «stade Robert Urbain», de Boussu-Bois, pour défier, sans pression inutile, les solides Francs Borains, vainqueurs (1-4) à Tournai.

HERSTAL: Derbaudrenghien ; D'Andria (48e Capone), Tellatin, Campolini, Haydan (68e Sixset) ; Lovinfosse, Yema Shongo, De Brouwer, Aksu ; Rossi, El Farsi Errafai.

AISCHE: Prévôt ; Daoût, Zaffarana, Ghadari, Piret ; Baudhuin, Bonomini, Catinus (85e Quevrin), Detienne (79e Melebeke), Delooz (90e+2 A. Tshiala) ; De Ketelaere.

ARBITRE: M. Federico.

AVERTISSEMENTS: Haydan, Capone, Detienne, El Faris Errafai.

EXCLUSION: 85e Rossi (2ej)

LES BUTS: 20e Detienne (0-1), 24e Delooz (0-2).