Namur

Les Rouges ont simplement pu limiter la casse après la pause et vont devoir se concentrer uniquement sur le championnat

Très largement battues à l’aller (92-50), les Namuroises espéraient sauver l’honneur, du moins sortir la tête haute de la Coupe d’Europe. Malheureusement, les Basques ont de nouveau affiché leur supériorité. Roundtree donnait le tempo de la rencontre et inscrivait neuf points dans le premier quart temps (12-21) alors que les Rouges accumulaient déjà huit pertes de balle. Berezhynska et Dietrick prenaient ensuite le relais et le score affichait déjà un cinglant 16-30 au quart d’heure. Les joueuses locales tentaient bien de servir leurs pivots sous l’anneau mais Da Silva, Hendrickx et Butler ne réussissaient qu’un très faible 5 sur 15. A la pause, les débats étaient déjà pliés (23-43). Les visitées reprenaient tout de même la deuxième mi-temps avec l’intention de limiter la casse. Mestdagh, Horobets (2) et Deleyn ajustaient la mire à distance mais Dietrick bénéficiait de trop d’espaces et plantait dix points. L’écart se stabilisait à la demi-heure (39-58) et il en allait de même dans le dernier quart temps. Jones se blessait aux adducteurs à trente secondes du terme de la rencontre. Elle est déjà plus qu’incertaine pour la reprise du championnat ce samedi à Ottignies. En recherche d’automatismes, ce serait une grosse tuile pour Namur que sa première meneuse soit sur le flanc pour plusieurs semaines.

Namur Capitale – Gernika 53-74

12-21, 23-43, 39-58

Namur : Jones 10 (2x3), Bestagno 2, Hendrickx 2, Horobets 6 (2x3), Davreux, Da Silva 8, Geldof, Deleyn 3 (1x3), Mestdagh 13 (2x3), Butler 9

Gernika : Diez 6 (2x3), Vanderwal 5 (1x3), Ugalde, Molina 6, Dietrick 20 (4x3), Mazionyte 4, Pascua 9, Berezhynska 7 (1x3), Roundtree 17 (1x3), Ariztimuno