Namur Premier Belge, il a pris une incroyable 32e place sur les 90 km du Trail du Mont-Blanc.

Auteur d’un excellent début de saison, Julien Ponsard (Breuvanne) attendait le rendez-vous du Trail du Mont-Blanc avec impatience. Lui, l’habitué des trails de 50-60km, allait pour la première fois se lancer sur une telle distance. "Mon expérience de la montagne, elle était limitée aux marathons du Mont-Blanc et de la Maxirace", explique-t-il. "Mais j’abordais cette distance avec une certaine confiance, sachant ce que je devais faire. Le but était de trouver le plus rapidement possible mon allure et ainsi me trouver dans ma zone d’endurance. Et il se fait qu’en étant bien placé au départ, en agissant de la sorte, je me suis retrouvé dans la grappe de tête avec une bonne trentaine de coureurs."

Quelque quatorze heures de course, c’est long : Julien Ponsard ne va cependant connaître qu’un moment compliqué à gérer. "Dans le col du barrage", se remémore-t-il. "J’étais à sec en matière de liquide et en arrivant au sommet, j’ai pris le temps de me réhydrater mais, aussi sur les conseils de gars expérimentés, j’ai pris un quart d’heure pour me reposer avant de repartir de plus belle."

Trente-deuxième au scratch et 1er Belge : voilà pour le moins un résultat impressionnant pour un rookie. Mais la préparation a porté ses fruits. "Mon inexpérience faisait que cette course était une grande inconnue mais, secrètement, je rêvais d’une telle prestation avec l’entraînement auquel je me suis astreint", avouait-il. "Et je sais aussi que la marge de progression est vraiment importante parce que j’ai perdu beaucoup de temps, notamment aux ravitaillements. Par conséquent, cela me donne plein d’espoir pour le futur. Mais ce que je retiens aussi de cette expérience, c’est le côté humain. L’arrivée est un grand moment avec le drapeau belge sur les épaules et tous les amis qui vous attendent ou encore ceux qui étaient sur le parcours pour vous encourager. Mais j’ai surtout envie d’avoir un mot pour ma femme qui me permet de me préparer de la sorte et qui était présente pour m’accueillir sur la ligne d’arrivée."

Prochain grand objectif ? Les championnats de Belgique de longue distance au Trail du Hérou à Nadrin en septembre.