Namur Après avoir été très rapidement menés face à Couvin, les Walhérois ont renversé la tendance en cinq minutes (4-2)

Il ne fallait pas arriver en retard à Onhaye. Après 30 secondes, les visiteurs ouvraient le score, alors que les Walhérois n’avaient même pas encore touché le cuir (0-1). Sur la remise en jeu, c’était le scénario inverse. Aurélien Lambert égalisait, et quatre minutes plus tard, Jérémy Wauthy donnait l’avantage aux Rouges . À la 25 e , Wauthy inscrivait un doublé et permettait à son équipe de faire le trou. Pourtant, c’est un autre joueur qui fit la différence en ce début de match : Jean-Baptiste Kembi, auteur des trois assists. "On s’est demandé ce qu’il se passait après l’ouverture du score. Ce n’était pas du tout prévu. On a été obligés de réagir immédiatement, et ça a ouvert le jeu. On réagit bien, sans même réfléchir. Je suis heureux de mes trois passes décisives. Par contre, j’aurais pu mettre un ou deux buts. On en veut toujours plus quand on fait un bon match" , confiait le flanc droit walhérois.

En seconde période, Couvin n’arrivait pas à se créer d’occasion franche. Les Bleus ne montraient aucune envie. "Il n’y a pas eu match. L’équipe la plus motivée l’a logiquement emporté. On construisait vers l’arrière, donc ça ne menait à rien. S’il n’y a pas ce pénalty en deuxième mi-temps, on pouvait encore jouer deux heures sans marquer", expliquait l’entraîneur couvinois, Olivier Defresne.

Avec cette victoire, Onhaye termine premier dans la troisième tranche, à une journée de la fin, et sera donc au tour final. "Être au tour final en D3 amateurs, cela n’est jamais arrivé dans l’histoire du club", concluait le président d’Onhaye, Christophe Bastin.