Namur Après quatre saisons à Maaseik, le volleyeur Sébastien Dumont rentre à la maison à Guibertin

Produit de l’école de l’Axis Guibertin, Sébastien Dumont a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière. Libéro du Noliko Maaseik avec qui il a remporté le titre de champion de Belgique cette saison, le Namurois a préféré le cercle limbourgeois pour le prochain championnat.

"J’ai besoin de plus de temps de jeu même si j’avais encore un contrat avec Maaseik", explique le Namurois de 24 ans. "À Guibertin, je connais bien le club, je pense que c’est une bonne solution pour retrouver du temps de jeu et la confiance en accumulant des matches."

C’est qu’en atterrissant dans le Limbourg il y a quatre ans, Sébastien est surtout arrivé dans un autre univers, totalement différent de ce qu’il avait rencontré jusque-là.

"J’étais totalement professionnel", ajoute encore le libéro. "J’ai quand même bien joué il y a deux ans mais je pense ne pas avoir toujours reçu la confiance idéale des coaches pour pouvoir jouer."

En quittant Maaseik, Sébastien Dumont ne revient pas dans le Brabant wallon comme il est parti il y a quatre ans. "J’ai pas mal progressé même si je n’ai pas joué comme je l’aurais voulu. J’ai aussi manqué un peu de chance. D’ailleurs, j’ai aussi été repris en équipe nationale un temps."

Ce statut d’international, le libéro espère un jour le récupérer. "Mais dans un premier temps, ce n’est pas mon objectif. Pour cela, je dois retrouver du temps de jeu et gagner à nouveau en régularité en étant à nouveau titulaire. Je veux aussi retrouver le plaisir à jouer. Guibertin me proposait en tout cas ce que je voulais."

À Guibertin, il se fixe en tout cas des objectifs d’un point de vue collectif. "J’aimerais qu’on atteigne à nouveau le Top 6 comme le club l’a fait cette saison. Mais, c’est un peu difficile de fixer un objectif parce que tous les postes ne sont pas encore occupés."

Mais dans un premier temps, Sébastien a quitté sa vie de professionnel. "Je ne serai plus professionnel, je vais devoir chercher du boulot. Pas maintenant, mais je vais bientôt chercher."